À la uneHigh TechInsolite

Une micro-puce implantée sous la peau en guise de pass sanitaire ?

PASS sanitaire implant sous peau

En Suède, une start-up expérimente actuellement un tout nouveau produit : un pass sanitaire à implanter sous sa peau via une micro-puce.

Non, vous ne rêvez pas. Terminé le QR Code. Il est désormais possible d’emporter son pass sanitaire partout où se rend, sans même avoir son papier ou son téléphone sur soi. En effet, une entreprise suédoise a mis au point une nouvelle technologie basée sur la micro-puce, permettant d’avoir toujours son pass sanitaire sous sa peau. « J’ai donc une puce implantée dans mon bras et je l’ai programmée de façon à ce que mon pass sanitaire soit sur la puce » raconte Hannes Sjoblad, le responsable de DSruptive Subdermals à l’origine du projet. Qu’elle soit implantée dans le bras ou dans le doigt, cette micro-puce de la taille d’un gros grain de riz fonctionne dans tous les lieux. « Je veux l’avoir à portée de main. Il est toujours accessible pour moi ou pour toute autre personne qui veut me lire. Si je vais au cinéma ou dans un centre commercial, les gens pourront lire mon statut même si je n’ai pas mon téléphone« .

Et la protection des données personnelles dans tout cela ?

C’est utile certes, mais qu’en est-il des données personnelles des utilisateurs ? Le patron de la start-up tient à rassurer les sceptiques sur ce point, en précisant que cette technologie ne permet pas de géolocaliser puisqu’elle n’émet aucun signal. « Il faut comprendre comment ces implants fonctionnent. Ils n’ont pas de batterie, ils ne peuvent pas transmettre un signal par eux-mêmes, donc ils sont fondamentalement passifs. Ils restent là, endormis. Ils ne peuvent jamais indiquer votre position, ils ne sont activés que lorsque vous appuyez sur votre smartphone » argumente-t-il.

Si cela pourrait paraître totalement fou en France, c’est plutôt courant en Suède. Là-bas, plusieurs milliers d’habitants utilisent ce style de micro-puce sans contact pour remplacer leurs effets personnels comme leurs clés, leurs badges ou encore leurs billets de train. Son prix a été fixé à une centaine d’euros « pour les version les plus avancées » et sa durée de vie est d’environ 30-40 ans.

À lire aussi : Le tout premier SMS datant de 1992 va être mis aux enchères

About author

Journaliste en quête d'expériences en tout genre
Related posts
À la uneBuzzPolitique

"Antifa" le jeu, c’est quoi ce jeu qui fait polémique à la Fnac ?

À la uneLittératureSéries Tv

5 choses à savoir sur Corto Maltese, le héros de BD bientôt adapté en série

À la uneSéries Tv

Demain nous appartient : que va-t-il se passer pour la reprise de la série ?

High TechMédias

TV en direct : comment accéder aux chaînes TV en direct sur internet ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux