À la uneActualitéInternational

Une pétition relancée pour interdire la visite de Trump au Royaume-Uni

Plus d’un million de personnes ont signé une pétition afin d’empêcher la visite de Donald Trump au Royaume-Uni. Cette pétition a été relancée suite à la récente décision de la Maison Blanche d’empêcher les ressortissants de certains pays du Moyen-Orient d’accéder aux Etats-Unis.

Theresa May, la première ministre anglaise, a invité Donald Trump à visiter Londres et dîner avec la reine Elisabeth. Cependant cette invitation n’est clairement pas passée. Des millions de personnes se sont soulevées contre cette décision. Résultat, une pétition a été lancée pour lui refuser l’accès. Un refus d’accès qui fait écho à celui des États-Unis envers les voyageurs en provenance de sept pays musulmans.

Cette pétition gagne tellement de terrain qu’elle est soutenue par des personnalités politiques anglaises. C’est le cas de Jeremy Corbin. Le chef de l’opposition travailliste a estimé que son pays ne devrait pas accueillir Donald Trump tant que ce dernier n’aurait pas retiré son décret anti-immigration. Il a rajouté “Theresa May décevra les Britanniques si elle ne reporte pas la visite de Trump et ne condamne pas ses actions dans les termes les plus clairs“.

“Theresa May décevra les Britanniques” – Jeremy Corbin

Le Royaume-Uni Vs Trump

Le Royaume-Uni contre Trump, ce n’est pas de l’avis de Theresa May. Cette dernière a dénoncé dimanche la décision de Donald Trump suite aux blocages des aéroports à des étrangers. Pourtant, cette annonce n’a pas convaincu les internautes. C’est pourquoi la pétition connait un aussi grand essor. Si la classe politique ne se charge pas de Donald Trump, les citoyens le feront. Pourtant le but premier de la pétition n’est pas d’interdire totalement l’accès de Trump au Royaume-Uni. En tant que chef du gouvernement américain, la venue de Trump doit être autorisée, précise le lanceur de la pétition. Cependant il ne devrait pas être invité à faire une visite d’Etat officielle et à dîner avec la Reine argumente-t-il.

Theresa May en visite à Washington - DR

Theresa May en visite à Washington – DR

Déjà en 2015, une Ecossaise avait aussi créé une pétition afin d’interdire l’entrée de Trump dans le pays. Les pétitions sont très populaires au Royaume-Uni. Le comité des pétitions de la Chambre des communes considère en effet que toutes celles ayant rassemblé plus de 100 000 signatures doivent donner lieu à un débat parlementaire.

Related posts
À la uneInternationalMédias

Netflix chute de 10% en bourse

À la uneSéries Tv

Arte lance le tournage de sa nouvelle série très intrigante Les papillons noirs

À la uneInternational

Procès Derek Chauvin : le verdict qui fait respirer l’Amérique

À la uneEmissionsLes Prolongations

Les Prolongations avec Candice Rolland (L'Equipe) #76

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux