À la uneEnvironnementFrance

Vague de froid : le régime de calamité agricole déclaré pour venir au secours des agriculteurs

Les producteurs agricoles n’ont pas été épargnés par la récente vague de froid. En proie au gel, leurs cultures souffrent beaucoup, d’où la réaction du ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie.

Il y a deux semaines, les températures pouvaient atteindre les 25°C dans plusieurs régions. C’était notamment le cas en Bourgogne, où nombreux sont les bourgeons qui ont éclos dans les vignes.

Avec cette vague de froid récente, le gel a commencé à attaquer ces cultures dès les premières chutes de températures. En quelques jours, certaine régions sont passées de 30°C à 0°C, passant même en-dessous de 0 pour certaines.

Le ministre de l’agriculture, Julien Denormandie, a assuré dès hier la mise en place du régime de calamité agricole. Ce régime permet certaines indemnisations pour les agriculteurs victimes des conditions météorologiques. Cependant, il ne concerne pas toutes les catégories d’agriculteurs, comme les viticulteurs par exemple.

« La viticulture n’est pas éligible donc on va travailler […] à d’autres mécanismes comme les dispositifs fiscaux habituels dans ces cas-là pour alléger les trésoreries » a déclaré le ministre sur France Info.

Pour l’instant, impossible de connaître les dépenses totales de cette aide. L’étendue des dégâts n’est pas encore connue. En effet, une autre vague de froid et de nouveaux épisodes de gel sont à prévoir dans les semaines qui viennent.

Les viticulteurs, eux, n’attendent pas que l’on viennent les sauver. En Bourgogne, ils ont allumés des flambeaux aux pieds des vignes pour tenter de remonter les températures. François Labet, propriétaire du Château de la Tour en Bourgogne, a même fait appel à un hélicoptère pour survoler ses vignes. « L’hélicoptère brasse la couche d’air qui est un peu plus chaude à son niveau » a-t-il dit au micro de BFM TV. « Il y a à peu près 5 degrés d’écart entre 30 mètres et le sol et ça permet justement de réchauffer ce sol qui est très froid ».

Chez les écologistes, cela pose un autre problème. La qualité de l’air peut être grandement dégradée suite aux flambeaux allumés pas les agriculteurs. Hier après-midi, le niveau « pollution de l’air aux particules fines » a été déclenché dans le Rhône, l’Ardèche et la Drôme.

« Vendredi et samedi, les températures devraient remonter, écartant le risque de gelées nocturnes, et un vent de sud soutenu permettra la dispersion des polluants atmosphériques, la qualité de l’air devrait être moyenne à dégradée » souligne Marie-Blanche Personnaz, directrice de l’observatoire de la qualité de l’ai dans la région Auvergne Rhône-Alpes.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Les années coup de cœur : découvrez les premières images du reboot

À la uneActualitéFranceSport

Comment le Covid nous a ramené Benzema …

À la uneMédias

La chaîne France 4 va continuer d'émettre

À la uneFaits DiversFrance

Doc Gynéco condamné à 6 mois de prison avec sursis pour violences conjugales

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux