Le réalisateur Yasuhiro Irie (Fullmetal Alchemist: Brotherhood) lance un crowdfunding pour financer son nouveau projet Halloween Pajama in Seattle.

Ce projet est une adaptation de son manga, Halloween Pajama in Seattle: The Dream Catcher. Il se constituera d’un court-métrage d’animation de 20 minutes comprenant un générique d’ouverture et de fermeture de 90 secondes chacun. Cependant, pour atteindre cette durée, l’histoire comprendra des scènes inédites par rapport au matériel source. La somme demandée pour financer le projet est de 20 millions de yens (environ 150 000€). Pour l’occasion, Yasuhiro Irie offre le manga en version PDF et Kindle en anglais et en japonais sur la page Kickstarter du projet. Le court-métrage marque comme originalité que son intégralité sera en chanson telle une comédie musicale.

Si le projet aboutit, une sortie pour les backers est prévue pour décembre 2018 et une semaine après pour tout le monde. Les récompenses pour les backers du projet vont des traditionnels noms dans le générique, DVD, shikishi, illustrations originales, tee-shirt etc… aux invitations à des évènements et même l’apparition du backer en tant que personnage important dans le métrage. Des travaux de recherches de character design ont déjà été dévoilés.

Yasuho Irie 02 Yasuho Irie 03

Une œuvre singulière dans la vie d’un animateur

Halloween Pajama est un manga de Yasuhiro Irie dessiné de 2013 à 2017. Il raconte l’histoire de Ran Jakou affrontant des fantômes et des esprits maléfiques en faisant des allers-retours entre les rêves et la réalité. Ce manga avait fait l’objet d’un crowdfunding en mars pour financer sa traduction anglaise. Il s’agit du premier manga de son auteur.

Yasuhiro Irie est un réalisateur d’animation japonaise né 1971. Surtout connu pour Fullmetal Alchemist: Brotherhood réalisé en 2009, il a également réalisé Alien Nine, Kurau: Phantom Memory, Code:Breaker et Scorching Ping Pong Girls. Il fait parti de la Japanese Animation Creators Association, une association visant à améliorer les conditions de travail des animateurs.

Source :