À la uneActualitéSportTennis

BNP Paribas Masters : Andy Murray bat en finale John Isner

Andy Murray, nouveau n°1 mondial, a battu en finale du BNP Paribas ce dimanche l'Américain John Isner en trois sets : 6-3, 6-7(4), 6-4.

Andy Murray a remporté ce dimanche le BNP Paribas Masters à Paris. Le Britannique a vaincu l’Américain John Isner en deux manches (6-3, 6-7(4), 6-4). Le nouveau n°1 mondial compte désormais 405 points de plus que son dauphin Novak Djokovic au classement ATP. Avant d’aller jouer le Masters de Londres qui réunira les huit meilleurs joueurs de la saison du 13 au 20 novembre.

Comme on pouvait s’y attendre, John Isner sert des premières balles aux alentours des 210, 220 km/h lors de cette finale. Très difficile à retourner pour n’importe quel adversaire, même quand on est n°1 mondial. Mais dès que Murray parvient à retourner et à faire durer l’échange au-delà de deux coups, c’est lui domine l’échange. Le tournant intervient à 3-2 pour l’Ecossais, quand ce dernier parvient à breaker l’Américain. Sur la balle de break, Murray retourne difficilement le service d’Isner. Mais Murray parvient à maintenir l’échange et à pousser Isner à la faute sur un revers croisé qui sort en longueur.

Dans la foulée, Isner parvient tout de même à se procurer deux balles de break, grâce à un retour de service supersonique en coup droit. Mais le natif de Dunblane est en pleine confiance depuis le début du BNP Paribas Masters. Pour preuve, il écarte la première balle de break d’une volée de revers après avoir lobé le grand escogriffe américain.

*Un des nombreux coups de maître du Britannique pour empocher le premier set 6-3

Puis il écarte la deuxième et remporte son jeu de service. Isner n’aura plus aucune occasion de revenir dans ce set. Avant de conclure la manche 6-3, le nouveau n°1 n’oublie pas de faire plaisir au public parisien. A 5-3 15-0 pour Murray, Isner sort un retour de service puissant et précis dans l’angle court. Alors qu’on le croit en difficulté, Murray parvient à trouver un angle impossible d’un délicieux slice de revers croisé. Le patron, c’est bien lui.

Isner s’accroche et pousse Murray au troisième set

S’il a laissé filer le premier set, Isner n’est pas résigné à laisser filer le match. Le n°27 ATP s’accroche, s’appuie sur son service et son coup droit du revers surpuissants. A 4-3 en sa faveur dans la deuxième manche, il se procure même trois balles de break. Mais il rate la première sur un coup qui semblait pourtant facile. Dommage pour lui car Murray va effacer les deux autres et finir par égaliser à 4-4. Le Britannique brandit un poing rageur, tandis que l’Américain en jette sa raquette par terre, dépité.

*Murray sauve quatre balles de break pour rester à niveau à 4-4

Mais Isner semble quand même avoir trouvé les solutions pour embêter Murray. Contrairement au premier set, il parvient à rivaliser avec le Britannique lorsque l’échange s’allonge. Il tente beaucoup plus sa chance au filet et ça marche. Courageux et intraitable sur son service, Isner pousse son adversaire au tie break, qu’il remporte sur le score de 7-4.

Murray titré à Paris au bout d’un âpre combat

Il était dit que cette finale serait difficile et accrochée jusqu’au bout pour Andy Murray. Surtout face à un des meilleurs serveurs du circuit ATP. Le troisième et dernier set sera en effet du même acabit que le deuxième. Isner est toujours intraitable sur ses jeux de service. Murray répond à chaque fois. Le set se déroule ainsi jusqu’à 5-4 pour Murray, service à suivre pour Isner. C’est le moment choisi par l’Ecossais pour mettre la pression sur son adversaire. Sur une montée au filet de l’Américain, Murray sort un passing croisé de revers sur le corps qu’Isner ne parvient pas à maîtriser. Balle de match ! Murray ne gâche pas cette première opportunité et s’offre ainsi son huitième titre cette saison à Paris.

Grâce à ce triomphe à Bercy, le nouveau n°1 mondial compte désormais 405 points d’avance sur son dauphin Novak Djokovic au classement ATP. Et dire qu’après sa finale perdue à Roland Garros en juin face à Djokovic, il comptait plus de 8000 points de retard sur le Serbe ! Et comme un symbole, il prend sa revanche sur ce même Djokovic qui l’avait battu l’année dernière en finale ici même à Bercy. Toutefois il lui faudra continuer sur sa lancée au Masters de Londres du 13 au 20 novembre s’il veut conserver son trône.

 

 

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
ActualitéCinéma

Quels sont les 10 plus gros succès du cinéma français au box-office?

À la uneInternational

D'où vient le slogan "All Eyes on Rafah" ?

ActualitéSéries Tv

Fiction française : quel est notre bilan de la saison 2023-2024 ?

ActualitéSportTennis

5 champions ou championnes de tennis qui n’ont jamais gagné Roland-Garros

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux