À la uneActualitéOrientation

Salon de l’agriculture : quelles formations pour travailler dans le secteur de l’agriculture ?

A l’occasion du salon de l’agriculture, nous sommes allés à la rencontre de professionnels de la formation agricole. Petit tour d’horizon des formations proposées aux jeunes qui veulent se tourner vers les métiers de l’agriculture.

Avec plus de 85 % de taux d’insertion professionnel, les élèves et étudiants dans le secteur agricole trouvent rapidement un travail.

A lire aussi : Salon de l’Agriculture : le passage des politiques influence-t-il le vote des agriculteurs ?

Néanmoins, pour Thierry Dedieu, adjoint au secrétaire général du Conseil national de l’enseignement agricole privé, la filière est encore trop méconnue : « L’une des difficultés que rencontre l’enseignement agricole est, d’une part, son manque de visibilité mais aussi le manque de connaissance des prescripteurs de l’orientation. »

Au niveau collège

Dès la 4e, une orientation vers un collège d’enseignement agricole est possible. A la différence des collèges d’enseignement général, les établissements d’enseignement agricole proposent des Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI).

Ces derniers sont multiples : aménagement et valorisation de l’espace, transformation des produits agricoles ou encore transition écologique et développement durable.

En plus des EPI, les collèges agricoles offrent une grande proximité avec le milieu professionnel puisque les élèves peuvent y faire des stages, des visites d’entreprises et profitent d’un accompagnement personnalisé.

Entrée du pavillon 4 où les stands de formation sont situés

Au niveau lycée

A partir du lycée, différentes options s’offrent aux élèves. Après une seconde générale et technologique, ces derniers peuvent se tourner vers un bac scientifique écologie, agronomie et territoires dans un lycée d’enseignement agricole.

Autre option, l’élève peut s’orienter vers un bac technologique des sciences et technologies de l’agronomie et du vivant (STAV). Ce bac se destine aux élèves à la fibre scientifique qui veulent ouvrir leurs savoirs aux sciences expérimentales.

Aurélie, élève en bac STAV au lycée agricole d’Avize dans la Marne (51), a choisi cette filière : « J’ai trouvé intéressant la possibilité de pouvoir approfondir les enseignements technologiques. » Enfin, reste la possibilité de faire un bac professionnel.

Au niveau post-bac

Après l’obtention de leur bac, les nouveaux étudiants ont plusieurs options dans l’enseignement supérieur. Ils peuvent d’abord faire un BTSA, un brevet de technicien supérieur agricole sur deux ans. Ce diplôme dépend du ministère de l’agriculture.

Après l’obtention de ce dernier, il est possible de continuer son cursus en effectuant une licence professionnelle. Elle peut s’effectuer en partenariat avec un établissement, une université ou une entreprise. Cette formation se veut également proche du monde de l’entreprise. Elle propose des stages de 4 à 6 mois qui peuvent se dérouler à l’étranger.

Related posts
ActualitéInternational

Fuir la Corée du Nord : une vie d'exil

À la uneArt / ExpoCôte d’AzurCulture

Même confinée, la culture continue de vivre à Nice

À la uneCinéma

10 répliques cultes de "Le dîner de cons"

À la uneCinémaLittérature

France Télévisions : La Peste d’Albert Camus bientôt adapté

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux