À la unePolitique

5 dates clés dans la carrière d’Eric Ciotti, le nouveau président de LR

Eric Ciotti a été élu dimanche à la présidence des Républicains avec (53,7%) devant le chef des sénateurs LR, Bruno Retailleau (46,3%)

1991

Cette année marque le moment où Eric Ciotti a bénéficié de l’aide de François Fillon. Eric Ciotti s’est toujours inscrit dans une droite robuste. Surnommé « monsieur sécurité », ce politicien était un fervent défenseur du service national obligatoire. A l’époque, il était assistant parlementaire de Christian Estrosi et avait pu être exempté non pas grâce à Fillon, mais finalement grâce à la grossesse de sa femme. Ce qui est assez ironique quand on sait qu’il défendait cette injonction. Selon ces mots, il expliquait que le service national doit être «pour tout le monde, filles, garçons. […] D’une période de quatre à six mois dans un cadre où il y aurait l’expression de l’autorité républicaine et des valeurs de la République. Puis après il y aurait une période où ça pourrait s’effectuer partiellement dans la police, dans la gendarmerie, dans l’armée».

Tweet d’Eric Ciotti

2003

Eric Ciotti est nommé directeur de cabinet de Christian Estrosi jusqu’à 2007 au Conseil général des Alpes-Maritimes. Il deviendra par la suite de 2005 à 2007, son conseiller au ministère de l’Aménagement du territoire. Cette date marque un tournant professionnel important. après avoir été de nombreuses années assistant parlementaire, ce poste de chef de cabinet montre la confiance que lui donne Christian Estrosi. Les deux hommes sont italiens et Eric Ciotti a fait tout son début de carrière politique aux côtés du maire de Nice, qui a tout de suite vu en lui un grand potentiel.

2007

Eric Ciotti est élu en 2007 député à l’assemblée nationale au sein du camp UMP. S’ensuit une période professionnelle prolifique pour le politicien, qui cumule les casquettes. Il devient par la suite, en mars 2008, premier adjoint au maire de Nice, mais aussi conseiller général puis départemental des Alpes maritimes. L’année 2007 marque également une proposition de loi, rebaptisée « loi Ciotti », qui vise à supprimer les allocations familiales en cas d’absence prolongée à l’école des élèves. Cette loi qui était également souhaitée par le président Sarkozy, fut adoptée en 2010. Cette dernière avait suscité à l’époque des polémiques concernant son succès, dépendamment des tendances politiques.

2017

2017 marque sa rupture avec Christian Estrosi. En effet ce dernier s’est opposé à lui pour les élections législatives de la première conscription des Alpes maritimes. D’après le Canard enchainé, il aurait négocié un accord avec Philippe Vardon du RN afin d’avoir le champs libre dans cette conscription. Eric Ciotti défend une priorité nationale et communautaire européenne sur l’emploi, les allocations, le logement, ou encore la fin du droit du sol. Aux deux dernières élections présidentielles, il avait refusé d’appeler à voter contre Marine Lepen, et s’était abstenu de pousser la population pour Emmanuel Macron.

Eric Ciotti duel de la 1ere circonscription face à Graig Monetti (LREM). En 2022. BFMTV.

2022

Après une longue carrière politique toujours dans les rangs des Républicains, Eric Ciotti obtient la consécration en devenant chef du parti le 11 décembre 2022. Cet homme prouve par ses combats qu’il s’inscrit dans une droite sécuritaire et conservatrice, il était opposé au mariage pour tous, contre la PMA, la GPA et soucieux de retirer les allocations familiales aux « parents de voyous ». Aux dernières élections, il a déclaré préférer voter pour Eric Zemmour qu’Emmanuel Macron, même s’il estimait qu’il ya avait dans l’entourage de Zemmour des « gens dangereux ». Eric Ciotti se place en somme dans une droite assez radicale, sa volonté d’autorité et son refus de se rallier à Macron lui ont surement donné l’élan et l’étoffe nécessaire pour présider le parti des Républicains.

A lire aussi : Les préservatifs gratuits pour les 18-25 ans dès le 1er janvier 2023
About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Koh Lanta : c'est quoi ces accusations rapportées contre Denis Brogniart ?

À la uneFrancePolitique

Maltraitance animale : c'est quoi ce "référent" mis en place par le gouvernement dans les commissariats ?

À la uneMusiqueSéries Tv

"Dragon Ball in concert" : nous étions au Dôme de Paris

À la uneCinéma

César 2023 : où sont les femmes ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux