À la uneActualitéFaits Divers

5 éléments pour comprendre … l’affaire Marie Trintignant

Le 21 janvier 2022, Marie Trintignant aurait eu 60 ans. La mort de l’actrice, rouée de coups par son compagnon Bertrand Cantat, avait ému la France et marqué les esprits. VL revient sur cette affaire.

Qui est Marie Trintignant ?

Marie Trintignant, née le 21 janvier 1962, est la fille de Jean-Louis, comédien, et Nadine Trintignant, réalisatrice. Elle a suivi les traces de ses parents et c’est dans l’univers du 7e art qu’elle a fait carrière en tant qu’actrice. Elle est remarquée dès l’âge de 16 ans lors de sa performance dans le film Série Noire. Talentueuse, à la voix marquante, Marie Trintignant a enchaîné de nombreux films qui sont alors devenus une longue liste de succès. C’est ainsi qu’elle fût nommée aux césars à cinq reprises. Elle était mère de quatre enfants, de quatre pères différents.

Relation avec Bertrand Cantat

C’est en 2002 que Marie Trintignant rencontra Bertrand Cantat. Elle se rendit à un concert du groupe de rock Noir Désir, dans lequel Bertrand Cantat était chanteur, afin de comprendre son futur rôle de cinéma, car Marie Trintignant allait alors jouer le rôle de Janis Joplin dans le film Janis et John. C’était son mari de l’époque, Samuel Benchetrit, qui réalisait le film. Marie retourna voir le groupe jouer et ce fut le début d’une relation fusionnelle entre le chanteur et l’actrice. Cependant, Bertrand Cantat était en couple et sa femme, Krisztina Rády, attendait leur deuxième enfant. Sentant que leur relation allait dégénérer, elle préféra y mettre un terme. Débuta alors leur relation amoureuse, décrite comme passionnelle, ne se lâchant jamais trop longtemps.

Lituanie et tensions

Au début de l’été 2003, Marie Trintignant devait se rendre en Lituanie, à Vilnius, afin de tourner dans le téléfilm « Colette » ou l’actrice incarnait la femme de lettre du même nom. L’œuvre est réalisée par sa mère qui est aidée par le frère de Marie : Vincent. Incapables de se séparer pendant une si longue période, Bertrand Cantat suivit la famille en Lituanie et fut donc présent aux côtés de Marie Trintignant, parfois trop comme le déploraient les membres du tournage, car celle ci répondait parfois aux appels de son compagnon en plein tournage.

Soir du meurtre

Leur relation était donc passionnelle et Bertrand Cantat n’avait pas hésité à rompre les liens avec son ex-femme Krisztina Rády afin que tout se passe au mieux pour cette nouvelle aventure. Cependant, les choses n’étaient pas identiques du côté de Marie Trintignant qui avait gardé de bonnes relations avec son ex-mari, Samuel Benchetrit, père de son dernier enfant. Ils s’échangeaient des messages, ce qui inquiétait Bertrand Cantat. Ce fut la découverte d’un message du réalisateur qui mis le feu aux poudres.

Alors invités chez un des membres du tournage du film Colette, Bertrand Cantat n’a cessé de la questionner sur ce message qui le hantait. Marie ne répondait pas, et les questions continuèrent alors qu’ils rentraient, jusqu’à ce qu’ils soient chez eux où Marie Trintignant s’énerva. Une dispute éclata alors, Bertrand Cantat déclara que Marie le frappa. Ce fut cet évènement qui déclencha le drame. Le chanteur de Noir Désir rentra dans une grande rage et frappa sa compagne à plusieurs reprises. Quatre selon ses dires, des grandes gifles. Marie s’effondra. Bertrand Cantat appela alors Vincent, le frère de Marie. Ce dernier pensa d’abord que sa sœur était trop alcoolisée au premier coup d’oeil. Après de longues heures, il décida d’appeler les secours qui l’amenèrent à 7 heures du matin à l’hôpital. Le cerveau était touché et les chirurgiens de Vilnius n’arrivèrent pas à décompresser le cerveau. Marie Trintignant fut alors transférée en France où elle fut opérée. Elle mourra le 1er août, le lendemain du drame, des suites des coups de Bertrand Cantat, qui avaient provoqué un œdème cérébral.

Le procès

Le 29 mars 2004, Bertrand Cantat fut condamné pour le meurtre de sa compagne après un procès où le chanteur a avoué ses actes, expliquant clairement ses gestes : « Je lui ai mis des claques et pas des petites baffes, je peux pas mentir. C’étaient des grandes baffes et j’avais des bagues à mes doigts ».

Delphine Lopez a réalisé un documentaire sur cette affaire et a expliqué que les coups portés par Bertrand Cantat, après avoir examiné son autopsie, n’étaient pas au nombre de quatre mais plus : « Ce rapport montre que Marie Trintignant a reçu une dizaine de coups sur le visage et sur le corps ». Émus par le témoignage du chanteur, les jurés n’ont appliqué qu’une peine de huit ans à l’encontre du chanteur alors qu’il aurait pu en écoper de quinze. Il sera finalement libéré au bout de quatre ans.

Si l’histoire de Marie Trintignant est très connue de par son statut et celui de compagnon Bertrand Cantat, elle a été comme chaque année la victime de ce que l’on appelle un « féminicide ». En 2021, 113 femmes ont perdu la vie, tuées par leur compagnon ou ex-compagnon.

A lire aussi : 5 éléments pour comprendre … l’affaire Epstein

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCinémaCulture

Qui est Michel Hazanavicius, le réalisateur qui fait l’ouverture du Festival de Cannes ?

À la uneFranceSport

Les 5 grands favoris du Tour de France

ActualitéFaits DiversFrance

Disparition de Lesline Ravel : c’est quoi cette "affaire Jubillar bis" ?

À la uneFranceSport

Qui est Cyril Benzaquen, en lice pour le titre de champion du monde de kickboxing ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux