ActualitéCinéma

5 raisons de revoir … Souviens-toi l’été dernier (1997)

Alors que Scream continue son chemin sur grand écran, Souviens-toi l’été dernier fête cette année ses 25 ans … sans avoir connu le même parcours.

Dans la foulée du carton de Scream, d’autres slashers ont vu le jour dont Souviens-toi l’été dernier qui fête ses 25 ans avec une réédition en BR très réussie. L’occasion de se replonger dans ce slasher vraiment réussi.

La nuit de la fête nationale, Julie, Helen, Ray et Barry ont par accident renversé un inconnu. Devant la crainte de leur avenir compromis par ce drame, ils décident de faire disparaître le corps et font le serment de ne rien dire à personne, jamais. L’été suivant, chacun des quatre amis se trouve confronté à des évenements terrifiants. Ils doivent se rendre à l’évidence : quelqu’un sait ce qu’ils ont fait et semble bien decidé à le leur faire payer.

Un pitch redoutablement efficace

Dans ce premier volet, l’intérêt de l’histoire repose sur des bases plus proches du premier Vendredi 13 que d’un simple slasher : on ignore ici tout de la personne qui a fomenté cette vengeance contre le groupe d’amis. Le spectateur est au même niveau que les héros et tentent aussi de deviner qui se cache derrière le masque du pêcheur.
Le postulat de départ – un message d’une personne inconnue qui signifie savoir le crime qu’on a commis – est ce qu’on appelle un pitch réussi et tend l’intrigue pour tenir le public en haleine. Jusqu’au bout, l’identité du tueur est parfaitement bien protégé.

La création immédiate d’un nouveau croquemitaine aka le « pêcheur »

Pas facile de laisser entrer un nouveau membre dans le cercle très fermé des tueurs de slashers. On connaissait Freddy, Jason, ou Michael, tandis que Scream était parvenu à imposer Ghostface mais dont l’identité changeait à chaque film. Grâce à son pitch réussi, Souviens-toi l’été dernier a réussi en un film à rendre son « pêcheur » incontournable. Dans la suite, c’est même lui qu’on attend sans pour autant avoir négliger un twist quant à un possible complice. Il est devenu si lié à cette franchise que son absence dans la série télé pour Prime Vidéos est notable et regrettable.

Jennifer Love Hewitt est la « scream queen » parfaite

Révélée par la série La vie à 5, Jennifer Love Hewitt était dans les années 90 la girl next door qui faisait craquer le cinéma avec son sourire mutin et son physique avantageux. Mais elle correspondait aussi à ce nouveau visage des héroïnes de slashers, celles qui comme Sydney Prescott, prennent le gun pour se défendre. Julie est ici aussi importante que le « pêcheur ». Quand le tueur se démasquera à la fin du film, elle lui fera face. Son obsession pour lui la rapproche d’ailleurs un peu de Laurie Strode dans Halloween.

Pour son casting 3 étoiles

Comme souvent dans ces films, Souviens-toi l’été réunit la fine fleur de télévision et du cinéma de l’époque : Jennifer Love Hewitt, Sarah Michelle Gellar (que l’on vient de voir dans la saison 1 de Buffy), Ryan Philippe (Sex Education) et Freddie Prinze Jr. Vraiment rare, les 4 héros du film sont donc 4 personnalités incontournables de ce milieu dans les années à venir.

Pour mieux oublier la série

Si le second volet au cinéma en 1998 est aussi réussi bien que très différent, le 3ème est passé totalement inaperçu. Quant à la série de Prime Vidéos, on aurait pu saluer la volonté de réinvention mais elle ne tient tout simplement pas la route. L’aspect « slasher » a totalement disparu, les personnages n’ont aucun sens, et si les twists sont là, ils ne suivent aucune logique. A zapper !

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneCinémaPop & Geek

Les Gardiens de la Galaxie 3 : Adam Warlock pointe le bout de son nez dans la bande annonce

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous... Gangs of London (saison 2) signe un retour explosif

À la uneCinéma

Indiana Jones and the Dial of Destiny : la bande annonce est là

ActualitéSéries Tv

On a vu pour vous ... les deux premiers épisodes de Prométhée (TF1)

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux