À la uneActualitéFranceRégions

A Lyon, c’est vous qui choisissez le tracé et les arrêts du futur métro E !

Les lyonnais vont pouvoir choisir le tracé et les arrêts du futur métro E qui desservira l’Ouest Lyonnais à l’horizon 2030. Un site internet est en ligne et plusieurs réunions sont programmées.

“Les avis et contributions des habitants sont essentiels à la réussite de ce projet” prévient Fouziya Bouzerda, la présidente du Sytral qui gère les transports en commun de Lyon et sa région. Ce projet, c’est la nouvelle ligne de métro E qui desservira l’ouest lyonnais. Très attendue car structurante pour le territoire, le coût de cette nouvelle ligne, qui ne devrait pas voir le jour avant 2030, est estimé entre 1 et 1,2 milliard d’euros.

Pour “associer les habitants à la réflexion”, le Sytral lance une “consultation préalable” des usagers pour qu’ils choisissent “le tracé et l’implantation des futures stations du métro”. Ils devront aussi exprimer leurs attentes sur “l’accès aux stations” (parc-relais, station de vélo,…). Un site internet participatif est en ligne et 30 événements sont programmés jusqu’au 6 mai.

Deux tracés similaires proposés aux habitants

Ce ne sont pas moins de 12 scénarios ont été envisagés par le Sytral. A l’arrivée, la population est amenée à se prononcer sur deux tracés, qui sont relativement similaires.

Le premier permettra de relier “l’Hôtel de Ville de Lyon” à la “gare d’Alaï”, soit 6,6 kilomètres qui devrait s’effectuer en moins de dix minutes. La ligne devrait comporter 6 ou 7 arrêts, dont un à la gare Saint-Paul. Une fois la colline de Fourvière grimpée, le métro s’arrêtera “place de Trion” ou “place Saint-Irénée” avant de desservir les quartiers “Point-du-Jour” “Ménival” (trois arrêts proposés : Ménival, Constellation et Libération) et enfin le terminus.

Le premier tracé de la ligne E, allant d’Hôtel-de-Ville à Alaï – Sytral

Le second tracé de six kilomètres propose, quant à lui, de relier la place Bellecour à la gare d’Alaï en moins de dix minutes également. Cinq ou six stations seront construites sur le parcours. Elles sont quasiment identiques au premier : Trion ou Saint-Irénée, Point-du-Jour, le secteur de Ménival et Alaï.

 

Le second tracé du métro E  allant de Bellecour à Alaï. – Sytral

Le chantier va débuter en 2025

Le métro est rapidement apparu comme la meilleure option, notamment en raison de la pente de la colline de Fourvière. “Les tramways sont conçus pour grimper sur des pentes ne pouvant pas excéder 7 %”, justifie Rodolphe Munier, directeur du développement du Sytral. La réalisation de cette ligne de métro, qui ambitionne de transporter entre 45.000 et 75.000 voyageurs par jour, est budgétée à 1,2 milliard d’euros.

Le chantier en lui-même ne devrait pas intervenir avant 2025. “Il faut un an pour fabriquer un tunnelier et ensuite deux années pour creuser les six kilomètres nécessaires. Le creusement ne devrait pas intervenir avant 2027”, détaille Rodolphe Munier. Quelques mois supplémentaires pour finir les stations effectuer les essais et faire marcher le métro à blanc.

Comment participer à la consultation ?

Saisie par le Sytral, c’est la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), autorité indépendante, qui a décidé qu’une concertation préalable devait être organisée. La consultation préalable a lieu depuis ce lundi (4 mars 2019) et durera jusqu’au 6 mai 2019. Les résultats devraient être rendus à l’automne 2019.

Au total, près de 30 événements sont organisés : réunions publiques, ateliers cartographiques ou rencontres de proximité. Une plateforme participative dédiée au projet est également mise en ligne : metro-E-sytral.fr . Les mairies de Lyon 5e, Tassin-La-Demi-Lune et Francheville tiennent des registres et des documents d’informations à disposition du public, tout comme à la métropole de Lyon et au siège du Sytral.

Le calendrier de la consultation publique est à retrouver ici 

 

 

A LIRE AUSSI

Un meurtre dans le métro parisien

 

 

About author

Journaliste VL. Directeur du bureau de Lyon.
Related posts
À la uneCinémaCultureFemmesFranceSexeSociété

 « Une fille facile » : un conte d’été amoral de Rebecca Zlotowski avec Zahia Dehar

À la uneActualitéEconomieFootFranceSport

Feu vert pour le rachat de l'OGC Nice !

À la uneActualitéFootFrancePolitiqueSantéSociétéSport

Alcool dans les stades : vers une interdiction dans les loges ?

À la uneActualitéCinémaCulturePop & Geek

Matrix 4 et le retour de Keenu Reeves annoncés

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux