Le 11 juin dernier, la chaîne d’Etat syrienne annonçait la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi. Aujourd’hui, l’armée russe indique qu’une frappe aérienne menée le 28 mai sur la ville de Raqqa pourrait avoir tué le chef de l’Etat islamique.

Le 11 juin, la chaîne d’Etat syrienne annonçait la mort d’Abou Bakr al-Baghdadi, le leader de l’Etat islamique.

Lire aussi : Qui est Abou Bakr Al-Baghdadi ?

L’armée russe a elle-même déclaré, ce vendredi 16 juin, enquêter sur cette mort possible. Le ministre de la Défense russe, Sergueï Choïgou, a indiqué qu’Abou Bakr al-Baghdadi pourrait avoir été touché par un raid aérien mené à Raqqa le 28 mai dernier.

En effet, selon le communiqué, le commandement du contingent militaire russe en Syrie a « reçu fin mai des informations sur la tenue dans la banlieue sud de Raqqa d’une réunion de dirigeants de l’organisation terroriste Etat islamique ». Cette rencontre avait pour but d’organiser les convois de sortie pour les combattants de Raqqa. Il ajoute dans ce communiqué que « le dirigeant de l’Etat islamique Abou Bakr al-Baghdadi se trouvait à cette réunion et a été éliminé dans le bombardement ». L’Etat russe cherche maintenant à « vérifier [ces informations] par divers canaux ».

Cette nouvelle est toutefois à prendre avec prudence. En effet, ce n’est pas la première fois que le décès d’Abou Bakr al-Baghdadi est annoncé. De plus, le canal de propagande de l’EI, Amaq, n’a pas confirmé la mort de son leader pour le moment.