EconomieFrance

Actionaria: “Les jeunes se rendent compte qu’il est le moment d’investir en bourse” (Louis Yang)

Fondé en 2007, cafedelabourse.com s’est installé comme l’un des sites d’information en ligne de référence pour les investisseurs et notamment les jeunes qui s’intéressent aux marchés financiers. Nous avons rencontré son fondateur, Louis Yang, dans le cadre du salon Actionaria, salon dédié aux investisseurs individuels qui se tient chaque année au Palais des Congrès de Paris.

Bonjour Louis Yang, vous êtes co-fondateur du site Cafédelabourse.com, pouvez-vous nous présenter votre site ?

Cafédelabourse.com est un site qui s’adresse aux investisseurs particuliers pour les accompagner dans tous leurs besoins en matière de placements. En fonction du risque qu’ils sont prêts à prendre et de leur horizon de placement, on les accompagne sur des placements pour tout type de projet, de l’épargne pour financer un voyage jusqu’à la préparation de la retraite. Cet accompagnement on le propose via des conseils, des analyses, sous différents formats, que ça soit des articles, des vidéos, des livres blancs.

Les 5 idées reçues sur la finance

Pourquoi avoir cofondé Café de la bourse et quel est votre rôle au sein du site?

Louis Yang, co-fondateur et rédacteur en chef de café de la bourse

Louis Yang, co-fondateur et rédacteur en chef de Café de la bourse

Je suis effectivement co-fondateur du site, on existe depuis 2007 (9 ans). J’ai deux casquettes, je suis le rédacteur en chef donc je pilote les sujets de la rédaction et je suis le porte-parole de la société. D’un point de vue personnel, j’ai moi-même été boursicoteur très jeune, dès mes 18 ans, j’ai ouvert un compte, à l’époque c’était l’essor d’internet, on était obligé de se déplacer dans des salles de marché pour investir et accéder à l’investissement en bourse. On a eu l’idée de fonder le site avec l’essor d’internet et la grande facilité d’investir en bourse à ce moment là. L’idée est aussi d’apporter un regard neuf et différent sur l’investissement. La finance n’est pas forcément compliquée, il faut savoir prendre des mots justes, passer un premier cap pour savoir se mettre dedans, et après on comprend qu’on prend des parts d’une société, on l’accompagne, c’est très intéressant d’essayer d’apporter ses conseils, ses analyses et d’essayer de se démarquer d’autres médias plus généralistes et plus classiques.

 

Vous êtes présents depuis de nombreuses années sur le salon Actionaria, quelles sont vos actions?

On est partenaire d’Actionaria depuis 6 ans, chaque année on accompagne les visiteurs du salon à travers différents biais, on a souvent proposé des livres blancs sur des thématiques que l’on partage avec le salon, notamment l’investissement dans des PME. On intervient lors de conférences sur les placements boursiers et également sur la gestion de patrimoine car je suis gestionnaire de patrimoine en parallèle, j’ai réalisé des consultations patrimoniales en partenariat avec l’Anacofi. L’idée c’est aussi d’accompagner les visiteurs du site notamment pour les jeunes qui souvent pensent que c’est quelque chose qui ne leur est pas destiné, or il y a souvent des enjeux de gestion de patrimoine pour les jeunes actifs.

Justement, est-ce que les jeunes viennent-ils consulter Café de la bourse?

On réalise une grande enquête chaque année sous forme de jeux concours où on questionne nos lecteurs sur leurs connaissances, on sait également qui ils sont et ce qu’ils recherchent. La dernière étude a été réalisée en octobre, que vous pouvez consulter ici, on se rend compte qu’on a une part importante de nos lecteurs qui sont des jeunes actifs, entre 25 et 35 ans. Ils comprennent que dans le contexte actuel de taux bas, les placements classiques comme les livrets ou les fonds en euros d’assurance vie rapportent de moins en moins et qu’il est important de prendre en main ses placements, notamment dans le cadre de la préparation de la retraite. C’est le moment de se former et d’investir en bourse progressivement.

On a fait un dossier spécial sur la gestion de patrimoine pour jeunes actifs, mais aussi sur les placements qui peuvent se faire avec un ticket d’entrée assez faible. On est très digital, les Millenials (la génération Y) est très présente sur le digital, donc l’on met en avant aussi tout ce qui est crowdfounding, fintech et les robots advisors dans le cadre de l’assurance vie. On a aussi une partie du site dédiée sur la recherche d’emploi avec des offres dans le secteur de la Finance qui rencontre un réel succès.

Les jeunes doivent-ils investir sur les marchés financiers? Quels conseils leur donner?

C’est un vrai débat en France sur le risque associé à la Bourse, qu’on risque de tout perdre alors que la pierre, l’immobilier, c’est beaucoup mieux! On est souvent sollicité sur le site sur ce sujet, il faut différencier deux notions, l’investissement à moyen long terme dans une entreprise et le trading sur les marchés.

Dans le premier cas, on va être dans l’accompagnement, on sélectionne des sociétés de toutes tailles, on écoute le dirigeant, on regarde son modèle économique. C’est important de commencer à investir, à mettre de petits tickets, on a pas besoin de gros montant, sur le crowdfounding, on peut entrer sur un projet à partir d’une centaine d’euros. Cela permet de se faire une expérience.

Dans le second cas, le trading sur les marchés, c’est très différent, on parle d’investissement à très court terme avec effet de levier. Cela s’adresse à des personnes initiées, qui se sont formées. Il faut faire très attention, soit on se met vraiment à se former et à y consacrer du temps, soit il ne vaut mieux ne pas le faire et investir sur le moyen long terme, que cela soit en direct, via des actions, soit par des trackers qui répliquent la performance d’un indice ou en achetant des parts d’un fonds.

Le second conseil est que la pression fiscale est très forte sur les placements, donc il faut privilégier des enveloppes fiscales intéressantes comme l’assurance vie ou le PEA sinon la fiscalité est trop forte sur le moyen long terme.

Warren Buffett, le célébre investisseur américain a dit qu’il enviait les jeunes de par le temps qu’ils disposent, un jeune, plus tôt il commence à investir et plus vite il va bénéficier de ce que l’on appelle les intérêts capitalisés, les intérêts vont générer eux même des intérêts comme une boule de neige. Cela permettra au jeune d’avoir une indépendance financière ou de partir plus tôt en retraite.

De nombreuses publicités sur internet promettent un gain facile sans risque. Les options binaires sont des investissements spéculatifs comportant un risque élevé de perte en capital!

De nombreuses publicités sur internet promettent un gain facile sans risque. Les options binaires sont des investissements spéculatifs comportant un risque élevé de perte en capital!

De nombreuses publicités sur les réseaux sociaux promettent d’investir en bourse en gagnant de l’argent facilement et rapidement, quel est votre avis sur ces publicités pour les options binaires ou le forex?

Ce sont des produits très techniques de trading comme on a pu l’aborder, et il y a des acteurs pas sérieux pour ne pas dire frauduleux. Le législateur a agit via la loi Sapin 2. Il y a deux problèmes majeurs, c’est déjà des investissements compliqués par nature, mais en plus si l’on tombe sur des intermédiaires pas sérieux, ça devient catastrophiques.

Enfin, comment retrouver cafédelabourse.com

Café de la bourse est un média 100% digital, vous pouvez nous retrouver sur le site café de la bourse mais on a également deux déclinaisons, le café du patrimoine qui est une déclinaison plus sur le moyen-long terme des placements sur l’assurance vie, les SCPI et on a le café du Forex avec cette fois des lecteurs qui recherchent des placements à plus court terme mais on peut aussi investir à moyen terme sur les devises pour couvrir un portefeuille. On est évidemment très actif sur les réseaux sociaux sur Twitter, où l’on réagit sur l’actualité mais aussi Facebook et LinkedIn, ce dernier augmentant sa notoriété en dehors même des considérations de carrière avec de plus en plus de publications.

Christophe Crepin

 

 

 

 

About author

Directeur de la rédaction VL Media
Related posts
À la uneFrance

Devra-t-on présenter un pass sanitaire pour skier ?

À la uneFrancePolitique

Xavier Bertrand participera au congrès des Républicains

À la uneFranceMédiasMusique

Qui sont les nommé(e)s pour les NRJ Music Awards 2021 ?

À la uneActualitéFranceSport

Ligue des Nations : Les Bleus s'offrent un nouveau trophée

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux