ActualitéFootSport

Adam Szalai : La rédemption du buteur

Buteur contre l’Autriche, Adam Szalai est peut-être enfin devenu un héros dans son pays. Parti très tôt de Hongrie, il a passé une bonne partie de sa carrière en Allemagne où il joue encore aujourd’hui. Avant-centre de la sélection magyare, il n’en est pourtant pas le meilleur buteur: son dernier but remontait d’ailleurs à octobre 2014 contre les Îles Féroé. Un but précieux parce que rare mais surtout parce qu’il permet à la Hongrie de lancer son Euro au terme d’une partie aboutie.

Adam Szalai n’est pas le joueur le plus en vue de l’équipe de Hongrie. N’utilisons pas le mot “connu”, car peu de joueurs hongrois ont eu droit aux attentions du grand public, notamment en France.

Les quelques joueurs hongrois qui s’exportent évoluent en Bundesliga à l’instar de Laszlo Kleinheisler, meilleur joueur hongrois face à l’Autriche et qui évolue au Werder de Brême. C’est aussi le cas des deux buteurs du jour, Adam Szalai et Zoltan Stieber, respectivement joueurs de Hanovre et Nuremberg (deuxième division).

Entre l’Allemagne et le Castilla

Adam Szalai a connu un parcours sinueux avant d’arriver à cet Euro en France, aussi bien en club qu’en sélection. Formé entre la Hongrie et Stuttgart en Allemagne, Szalai débute chez les séniors dans l’équipe réserve du club allemand avant de rejoindre une autre équipe B, le Castilla, réserve du Real Madrid.

Adam Szalai, lors de son passage au Castilla madrilène

Adam Szalai, lors de son passage au Castilla madrilène

Il reste trois saisons dans l’effectif du Castilla, entre 2007 et 2010, après la relégation du club en troisième division (segunda B). Il réalisera sa meilleure saison en 2008-2009, sous les ordres d’un certain Julen Lopetegui, récent entraineur du FC Porto.

C’est à cette époque qu’Adam Szalai honore ses premières sélections avec la Hongrie, trois apparitions et quatre buts dont un triplé face au modeste San Marin.

Revenu en Allemagne, Szalai débarque à Mayence, un club avec lequel il goûte enfin au haut niveau, le club venant d’obtenir son accession en Bundesliga en 2010. Il y rencontre un autre technicien réputé en la personne de Thomas Tuchel, qui est l’un des meilleurs coachs allemands actuels, recruté cette saison par le Borussia Dortmund prenant la succession de Jurgen Klopp.

A Shalke, une (courte) rencontre avec le très haut niveau

Avec Mayence, il réalise sa meilleure saison lors de sa quatrième année au club en 2012/2013. 13 buts inscrits, Szalai termine meilleur buteur du club et dans le top 10 de la Bundesliga, à égalité avec un certain Thomas Müller.

Adam Szalai et André Schürrle fêtent un but sous les couleurs de Mayence

Adam Szalai et André Schürrle fêtent un but sous les couleurs de Mayence

Cette belle saison à Mayence lui vaudra les yeux doux d’un des poids lourds du championnat allemand : Schalke 04, qui le recrute à l’intersaison. Szalai va pouvoir alors goûter à la Champions League.

Dans cette équipe de Schalke, Szalai n’est pourtant un premier choix, l’attaquant vedette s’appelle Klaas-Jan Huntelaar. Il rentre régulièrement en cours de match en championnat et dispute les matches de coupes. Le temps d’inscrire 9 buts avec le club de la Ruhr.

Szalai est ensuite transféré à Hoffenheim, un club avec lequel il est toujours sous contrat, même s’il a été prêté en janvier au club d’Hanovre avec lequel il a terminé la saison.

Une retraite internationale à 26 ans

Des fortunes diverses en club qui se retrouvent en sélection. Si Szalai connait ces premières minutes en équipe nationale en 2009 sous les ordres d’Erwin Koeman (le frère de Ronald), il ne sera pas un joueur incontournable de la sélection avant 2012. Les raisons ? Des blessures mais aussi les choix des sélectionneurs.

Il fait son retour en 2012 et joue régulièrement avec la sélection magyare. Une équipe hongroise qui connaît une désillusion en 2013 après être passée proche d’une accession aux barrages en vue de la Coupe du Monde au Brésil. Dans le groupe D, elle est coiffée au poteau par la Roumanie, avant d’être sèchement battu par les Pays-Bas 8 à 1.

A l’issue de cette lourde défaite, Adam Szalai se livrera en conférence de presse exposant ses sentiments sans langue de bois sur l’état du football hongrois. Une prise de parole qui ne laissera pas indifférent.

Attila Pinter, futur sélectionneur de la Hongrie mettra à l’époque en doute la sincérité des propos de Szalai. Devenu sélectionneur en 2014, Pinter verra Adam Szalai annoncer sa retraite internationale… à 26 ans. Une manière d’assumer publiquement son conflit avec Pinter, qui de toute façon ne veut pas de lui dans son équipe.

Heureusement pour Szalai, Pinter sera limogé en septembre 2014, ce qui permit à terme le retour de Szalai en sélection. 2014, c’était aussi – avant cet Euro – l’année où il avait inscrit son dernier but en sélection. C’était au mois d’octobre  face aux Îles Féroé. Depuis, une disette de plus de 700 minutes sans pouvoir trouver le chemin de filets, véritable handicap pour l’avant-centre hongrois.

Szalai dans les bras des supporters hongrois après son but face à l'Autriche. Son premier depuis octobre 2014 en sélection

Szalai dans les bras des supporters hongrois après son but face à l’Autriche. Son premier depuis octobre 2014 en sélection

En ce sens, il est aisé de comprendre la joie communicative du numéro 9 hongrois venu se jeter dans les bras des supporters hongrois après son but face à l’Autriche. Un but déjà décisif pour la Hongrie, qui peut désormais rêver des huitièmes de finales et écrire une nouvelle histoire, enfin.

Related posts
BasketFootNon classéRugbySportTennis

Bleuets, CAN, Ligue des nations : le debrief sport du week-end

À la uneActualitéBrèvesÉtudiantFranceSociété

Le Brevet des collèges décalé à cause de la canicule

A Votre SantéActualitéNon classé

10 astuces pour résister à la chaleur.

À la uneActualitéCultureFestivalMusique

Les Solidays 2019, un succès de plus dans la lutte contre le Sida.

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux