À la uneActualitéÉtudiantFaits DiversRégions

Affaire de voyeurisme à Rennes : des étudiantes filmées à leur insu

Nouveau scandale dans une résidence universitaire à Rennes, plus précisément à Beaulieu dans une résidence appartenant au Crous Rennes Bretagne. Plusieurs plaintes sont à déplorer depuis le début de l’année dont la dernière en date, par deux étudiantes rennaises.

Sanitaires et douches mixtes

Dans une des résidences universitaires du campus Beaulieu à Rennes, deux jeunes étudiantes ont indiqué avoir été victime de voyeurisme. Les deux jeunes femmes ont aperçu des appareils d’enregistrement en dessous de la porte de douche. L’espace entre le sol et la porte s’avère (photo à l’appui) plutôt grand. Ce qui ne rassure donc pas les résidentes, qui ont peur d’être observées.

Crédit photo : Sarah Nedjar

Malheureusement, ces nouvelles plaintes viennent s’ajouter à une liste déjà bien longue. Le Havre, Nantes, Lille, Paris ou encore Montpellier, on peut recenser de nombreuses accusations concernant des affaires de voyeurisme dans les différentes résidences universitaires de France.

Manque de sécurité dans les résidences universitaires ?

Sarah Nedjar, étudiante au CUEJ s’est rendu dans l’une des Cités Universitaires de Rennes 1 pour constater l’accès au lieu. La sécurité et l’entrée de ce bâtiment sont largement remises en question puisque la jeune femme, extérieure à l’établissement, s’est introduite dans les locaux sans grande difficulté.

Le CROUS réagit immédiatement

Dans un communiqué de presse du 4 mars 2019, le Crous Rennes Bretagne a de suite pris les mesures nécessaires : ” les résidentes concernées ont été relogées dans d’autres bâtiments “.

About author

Rédacteur web - Coordinateur de rédaction
Related posts
À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix du Japon : Mercedes de nouveau sur le toit du monde !

À la uneBrèves

« C’est du gâteau » : L’émission à la française de Netflix

À la uneActualitéFootSport

France Turquie : un match qui sort du cadre sportif ?

À la uneActualitéFaits DiversSociété

L'homme arrêté à Glasgow n'est pas Xavier Dupont de Ligonnès

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux