À la uneActualitéFrancePolitique

« Affaire » Laurent Wauquiez : suicide politique ou coup de com’ ?

Il y aura nécessairement un avant et un après 15 février 2018 pour l’actuel chef des Républicains. Alors qu’il donnait une conférence à des étudiants triés sur le volet de l’EM Lyon, Laurent Wauquiez s’est fait enregistrer « à son insu ». Ses propos, révélés par Quotidien sur TMC, visent directement l’ensemble de la classe politique, sur laquelle il a tiré à boulets rouges. Il n’en fallait pas moins pour démarrer une polémique et déclencher une avalanche de critiques. Alors suicide politique ou… coup de com’ ?

Le baton pour se faire battre…

Dans le dernier sondage effectué par Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio, Laurent Wauquiez surfait sur une dynamique positive avec pas moins de 41% des Français qui ont une bonne opinion de lui. Un bond de 7 points en un mois ! Également décrié au sein des Républicains, il a redressé la barre avec 83% d’opinions positives dans son propre camp. Rien ne laisse donc à penser un quelconque changement de stratégie dans sa conquête pour l’Elysée 2022. Rassembleur dans ses dernières prises de positions, il semblait avoir pris les pleines mesures de son nouveau statut.

Cette polémique arrive donc au pire des moments pour lui, en pleine ascension. D’autant plus qu’il n’épargne personne. Sa crédibilité internationale est engagée en faisant injure à Angela Merkel. Son parti est ébranlé en attaquant frontalement Nicolas Sarkozy, dont on connait encore son influence auprès des militants et des membres du bureau politique. Il a d’ailleurs du s’excuser auprès de l’ancien chef de l’État qui en a « pris bonne note ». La majorité, par l’intermédiaire de Christophe Castaner, demande des excuses suite à ses dires sur les affaires en cours du ministre Gérald Darmanin.

À lire aussi : Laurent Wauquiez largement élu à la tête des Républicains

À priori, cette polémique apparait donc plus comme subie que directement pilotée par le chef des Républicains dont on a du mal à voir les bénéfices qu’il pourrait en tirer. Mais Laurent Wauquiez n’est pas non plus un débutant en la matière. Aurait-il pu commettre une erreur aussi grotesque ? Il est conscient que chaque mot prononcé en off peut se retrouver en un rien de temps dans la presse.

…dont il se servirait pour taper ?

Sommes-nous donc en train de subir le plus gros coup de bluff politique du XXIème siècle ? Difficile à déterminer pour le moment. Mais cela vaudra la peine de regarder de plus près la communication que Laurent Wauquiez adoptera par la suite. Xavier Bertrand le dit lui même « C’est pire que du Trump ». Mais Donald Trump est arrivé au pouvoir par des artifices similaires, qu’il ne renierait certainement pas. Une source d’inspiration ? C’est possible.

 

Il a très bien compris les nouveaux clivages idéologiques de notre société : les exclus de la mondialisation face aux personnes connectées. Les ruraux face aux urbains. La périphérie face à la ville. Or le discours « cash » que Laurent Wauquiez a employé à l’EM Lyon s’adresse clairement à la première catégorie de l’électorat. Dans la lignée de ceux de Trump.

La droite et la gauche n’étant plus un clivage assez puissant pour atteindre l’Elysée, Laurent Wauquiez mise donc peut-être sur cette nouvelle stratégie pour assouvir son ambition. Réponse à suivre dans les semaines à venir pour voir si cette fameuse polémique n’était qu’un suicide politique involontaire…ou un calcul politique digne de Baron Noir !

À lire aussi : Élection à la présidence LR : 3 minutes pour connaître Laurent Wauquiez, le favori

Related posts
À la uneCinémaCulture

Top 10 des meilleurs films dans l’espace

À la uneSport

Saumur Complet : dernière ligne droite avant Tokyo

France

Comment nettoyer son salon de jardin ?

À la uneInternational

Super Ligue : l’échec cuisant du projet, abandonné par la majorité des clubs

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux