ActualitéBrèves

Une ancienne résistante de 93 ans oblige des militants FN à quitter un hommage aux déportés

Une ancienne résistante de 93 ans oblige des militants FN à quitter un hommage aux déportés

Dimanche 30 Avril à Saint-Nazaire, lors d’un hommage rendu aux déportés de la Seconde Guerre Mondiale, une ancienne résistante a pris le micro pour obliger deux militants Front National à quitter l’endroit.

Christiane Cabalé, ancienne résistante et déportée de Ravensbrück (un camp de concentration réservé aux femmes), était présente lors d’un hommage rendu aux déportés, dont faisaient partie certains de ses amis.

Lorsqu’on lui a tendu le micro pour qu’elle s’exprime, Christiane n’a pas voulu faire de discours et n’a pas hésité à chasser le Front National, dont deux militants étaient présents.

Je ne ferai pas de discours mais juste dire que la présence du Front National, ici, est une honte et une insulte à nos amis disparus. Je vous demande de sortir.” Christiane Cabalé.

Des propos forts et salués par les applaudissements de la salle. Les militants visés ont quitté la salle après 30 minutes comme l’indique Gauthier Bouchet. Le candidat aux prochaines législatives a également promis qu’il reviendrait.

Au micro de franceinfo, Christiane s’est dite déterminée. “Je ne sais pas si je serai là l’année prochaine. Mais si je suis là, même en fauteuil roulant, j’irai leur demander de s’en aller.

Un peu avant cette cérémonie, une scène similaire a eu lieue devant la stèle commémorative. Guy Texier du Comité du Souvenir de la Résistance en Loire-Inférieure a expliqué:

Je leur ai dit que leur présence était une insulte à la mémoire de tous les déportés. Ils sont les héritiers de la milice de Darnand, qui aidait la Gestapo.

Related posts
ActualitéFemmesInternationalReportages

6 femmes qui ont marqué le photojournalisme

ActualitéCultureInternational

5 éléments pour comprendre… le parcours de Stan Lee

ActualitéCinémaMusique

9 musiques incontournables de Vangelis

ActualitéInternationalPolitique

C'est quoi les congés menstruels ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux