À la uneInternational

Antarctique : qu’est-ce qu’on appelle « glacier de l’apocalypse » ?

D’une taille comparable à celle de la Grande-Bretagne, le glacier Thwaites se détériore de plus en plus vite sous l’effet du réchauffement climatique. Dans des travaux publiés lundi dans la revue Nature Geoscience, les scientifiques alertent sur sa fragilité. D’après les experts, celui-ci pourrait fondre beaucoup plus rapidement que prévu, et ainsi élever le niveau de la mer.

Un danger planétaire

Selon les spécialistes qui surveillent l’évolution du glacier Thwaites, la zone flottante du glacier est susceptible de fondre d’ici cinq ans, un point de non-retour qui pourrait entraîner sa disparition totale. Interrogée par la BBC, la Dre Erin Pettit, principale coordinatrice du projet d’étude du glacier, le décrit ainsi : « Je le visualise un peu comme cette vitre de voiture où vous avez quelques fissures qui se propagent lentement, puis soudain vous passez sur une bosse dans votre voiture et tout commence à se briser dans toutes les directions. »

Si l’intégralité du glacier venait à disparaître, le niveau de la mer monterait de 65 centimètres, alertent les scientifiques. Sur le long terme, on parle même d’une élévation de 3 mètres qui se profile pour les siècles à venir. Situé dans l’ouest de l’Antarctique, le gigantesque bloc de glace, aussi grand que la Grande-Bretagne ou l’État de Floride, occupe une position particulière, à l’entrée d’une série de vallées qui se trouvent en dessous du niveau de la mer. Si Thwaites se disloque, c’est donc une série de glaciers qui lui succèderont, entraînant une montée des eaux avec des conséquences catastrophiques pour des centaines de millions de personnes vivant dans les zones côtières.

D’après Catherine Ritz, directrice de recherche à l’Institut des géosciences de l’environnement de Grenoble, pour France 24 : « c’est le talon d’Achille de l’Antarctique car il gouverne une énorme masse de glace. Il y a d’autres points faibles dans l’est du continent mais c’est bien ce glacier qui est crucial pour le siècle à venir. »

Une nouvelle étude inquiétante

Dans des travaux publiés lundi dans la revue Nature Geoscience, les scientifiques alertent sur la fragilité du glacier Thwaites. D’après les experts, celui-ci pourrait fondre beaucoup plus rapidement que prévu. Les chercheurs ont analysé la fonte du glacier au cours des deux derniers siècles et ils ont constaté qu’au cours d’une période de cinq à six mois, le glacier a reculé à un rythme de 2,1 km/an, « soit deux fois le taux observé dans la partie qui recule le plus rapidement entre 2011 et 2019 », d’après leur l’étude.

Cette accélération de la fonte du glacier pourrait également se reproduire. « Un retrait rapide similaire se produira probablement dans un avenir proche », avertissent les scientifiques. Notamment à cause de la chaleur de l’eau, qui fragilise le glacier par le dessous. D’après Robert Larter, co-auteur de l’étudeaujourd’hui, Thwaites s’accroche vraiment du bout des doigts ».

A voir aussi : Un nouveau lac au Pakistan : comment c’est possible ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Koh Lanta : c'est quoi ces accusations rapportées contre Denis Brogniart ?

À la uneFrancePolitique

Maltraitance animale : c'est quoi ce "référent" mis en place par le gouvernement dans les commissariats ?

À la uneMusiqueSéries Tv

"Dragon Ball in concert" : nous étions au Dôme de Paris

À la uneCinéma

César 2023 : où sont les femmes ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux