Recrutement 📰 : VL. recherche son prochain alternant(e) en journalisme ! Envie de nous rejoindre, c'est juste ici

À la uneInternational

Attaque du Capitole : que retenir des déclarations de cette ex-collaboratrice de Trump ?

Cassidy Hutchinson, ancienne collaboratrice de Donald Trump, a fait plusieurs déclarations accablant l’ancien président américain. Voici ce qu’il faut en retenir.

Face à la commission parlementaire enquêtant sur les actions de Trump en janvier 2021, Cassidy Hutchinson a expliqué de nouveaux faits qui pourraient faire avance l’enquête. L’ancienne collaboratrice du Président affirme qu’il était au courant de tout ce qu’il se passait au Capitole. Elle explique que Trump aurait voulu participer lui-même aux émeutes. Il aurait déclaré « Je suis le p*tain de Président, emmenez moi au Capitole tout de suite. » Cassidy raconte que Trump a agripper le volant de sa limousine officielle. Robert Engel, chef de l’équipe de protection rapprochée, lui saisit le bras. L’ex-président tente alors de le saisir au cou. Cassidy Hutchinson était entendu pour la 5ème fois par la commission. Elle avait déjà donné quatre fois sa version des faits, sous serment et à huit clos.

Le rôle de cette commission parlementaire

Cette commission accuse Trump d’avoir organisé « une tentative de coup d’Etat », avec notamment l’invasion du Congrès américain le 6 janvier. Même si la commission ne juge pas, elle a pour objectif d’informer le peuple. Celle-ci a déjà pu prouver qu’un « complot » et qu’une tentative de coup d’Etat avaient bien été menés par l’ancien Président. Celui-ci a mis la pression sur des juges, sur l’administration ou encore sur des officiels. Avec pour objectif principal, toujours bloquer et changer le résultat du scrutin. Ce qu’il manquait à la Commission, c’était de savoir s’il comprenait ce qu’il se passait au Capitole. Ces nouvelles déclarations ont permis d’éclairer la situation.

Les risques pour l’ancien Président

Donald Trump pourrait être poursuivi en justice pour ses agissements. Merrick Garland, ministre de la Justice, est le seul à pouvoir lancer une procédure. Ce n’est plus qu’une question de temps. L’objectif de l’administration américaine est d’éviter de violentes manifestations de ses supporters. La dernière audition est prévue en juillet et sera entièrement consacrée au rôle de l’ex-président. En tout cas, ces déclarations vont très certainement mettre un coup à l’image de Trump, même au sein de ses partisans. Alors qu’il n’ira probablement jamais en prison, à 76 ans, cela pourrait marquer la fin de sa carrière politique.

A lire aussi : C’était le 6 janvier 2021… l’assaut contre le Capitole | VL Média

About author

Journaliste
Related posts
À la uneSéries Tv

Five days at Memorial : où a-t-on déjà vu Robert Pine ?

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : de quel célèbre acteur américain Frédéric van den Driessche est-il la voix française ?

ActualitéInternational

C'était en août 2005... l'ouragan Katrina sur la Nouvelle-Orléans

À la uneMédias

Drag Race France : qui remporte la première édition ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux