À la uneActualitéInternational

Attentats de Bruxelles : « l’homme au chapeau » identifié ?

L'homme au chapeau des attentats de Bruxelles a été identifié

Fayçal Cheffou, un des suspects arrêtés jeudi, pourrait être le troisième homme des attentats de Bruxelles qui a accompagné les deux kamikazes Ibrahim et Khaled el-Bakraoui (image en une). Il a été inculpé samedi pour assassinats terroristes et participation aux activités d’un groupe terroriste, puis placé en détention.

Ce pourrait être lui, le troisième homme du commando de Zaventem, celui qui portait un chapeau et une veste blanche sur les images de vidéosurveillance qui avaient permis d’identifier Ibrahim el-Bakraoui. Arrêté jeudi à Bruxelles, l’homme a été identifié comme étant Fayçal Cheffou, grâce à la confrontation avec le chauffeur de taxi qui les avait conduits à l’aéroport, selon la presse belge.

Mais cet homme n’a pas encore été formellement identifié comme le troisième homme du commando par le parquet. « C’est une hypothèse des enquêteurs », a assuré une source proche de l’enquête.

L'homme au chapeau, le troisième homme aux côtés des deux kamikazes Ibrahim el-Bakraoui et Najim Laachraoui

L’homme au chapeau, le troisième homme aux côtés des deux kamikazes Ibrahim el-Bakraoui et Najim Laachraoui. Source : lexpress.fr

Selon le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw, l’homme au chapeau avait « déposé un grand sac » qui « contenait la charge explosive la plus importante » puis était « parti avant les explosions ». Toutefois, cette charge n’avait pas explosé lors de ce double attentat-suicide.

Un autre suspect, Rabah N. (qui a d’abord été incorrectement nommé Salah A. par les autorités) a été arrêté dans le cadre d’une autre enquête, celle de l’attentat déjoué en France. Lui aussi a été inculpé pour « participation aux activités d’un groupe terroriste », a précisé le parquet.

Enfin, un troisième homme, Aboubakar A, a été arrêté jeudi à Bruxelles et est inculpé pour participation aux activités d’un groupe terroriste, mais sans lien direct avec les attentats. Au total, neuf personnes ont été arrêtées depuis jeudi en Belgique et deux autres en Allemagne après ces attentats qui ont fait 31 morts à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro Maelbeek, dans le centre de la capitale belge.

« Marche contre la peur » à Bruxelles

Les belges, secoués par les attentats les plus meurtriers qu’ait connu le royaume depuis 1945, se sont réunis chaque jour depuis mardi 22 mars Place de la Bourse, pour afficher leur volonté de résister face au terrorisme. Ils ont transformé la place en un grand mémorial pour les victimes en déposant des bougies, en écrivant des petits mots à la craie sur la chaussée et en se donnant des « câlins gratuits ».

Des bougies et des inscriptions à la craie Place de la Bourse à bruxelles pour ne pas oublier les victimes des attentats du 22 mars.

Des bougies et des inscriptions à la craie Place de la Bourse à bruxelles pour ne pas oublier les victimes des attentats du 22 mars. Source : lemonde.fr

Dimanche aura lieu une « marche contre la peur » qui partira de cette même place de la bourse, juste après un nouveau « rassemblement citoyen » pour « mettre en avant le « vivre ensemble » et la solidarité ».

« Cette semaine, nous, citoyens belges avons été attaqués dans notre mode de vie, nos habitudes, nos droits, notre liberté. Le premier réflexe est de se replier sur soi mais dans un second temps la peur doit faire place à l’espoir et à la défense de nos valeurs », affirment les organisateurs, disant vouloir « montrer à ceux qui veulent nous mettre à genoux que nous resterons debout ».

*Image en une : lexpress.fr

 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaCulture

Festival de Cannes : suivez la cérémonie de clôture en direct

À la uneMédias

The Voice : on était dans les coulisses des répétitions de la finale

À la uneCultureMusique

Elektric Park 2024 : le festival électro à ne pas manquer !

À la uneSéries Tv

Plus Belle la Vie : qui était Abdel Fedala que jouait Marwan Berreni?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux