À la uneActualitéFrancePolitique

Auchan confirme la construction d’Europacity au Nord de Paris

Le groupe de grande distribution Auchan est proche de faire aboutir son projet de centre commercial géant. Celui-ci comprendrait des commerces, des loisirs et autres. Depuis 2006, la société travaille à sa concrétisation, à grands renforts d’investissements. Suite à plusieurs années de discussion et d’expertises onéreuses, c’est à Gonnesse dans le Val-d’Oise que l’implantation aurait lieu, en 2024. Suite à la délibération de la commission du débat public le groupe a diffusé un communiqué lançant le projet. Selon ce-dernier, le maître d’ouvrage va disposer de trois mois pour juger de la pertinence du projet au vue du compte rendu de la commission.

Une question de société

Auchan aura fort à faire pour réaliser le projet, et ne pourra très probablement pas se dispenser de faire des concessions. En effet la commission est simplement chargée de donner une perspective des contestations que va potentiellement rencontrer le groupe. Il pose par exemple la question de la « synergie avec le territoire » et le marché de l’emploi (selon le communiqué). Mais la promesse de créer de l’emploi que fait le projet suppose aussi des formations adéquates … De nombreux aspects semblent être à examiner pour ne pas tomber dans l’illusion du gigantisme à l’anglo-saxonne.

L’écueil de l’impact écologique

Le projet semble se placer à contrecourant de la nécessité écologique actuelle. La polémique sur sa « soutenabilité » est au cœur du problème. Alors que résonnent toujours les engagements de la Cop21 et la mobilisation citoyennes, le projet ne se trompe-t-il pas d’époque ? Ce cas n’est pas sans rappeler l’anachronisme que l’on reproche au projet de construction de l’aéroport à Notre-Dame des Landes.

Pour nombre de citoyens, les ambitions de la sorte sont aveuglées par la perspective de potentialités, géographique et économique, n’apercevant pas le suicide environnemental qui se profile. L’enjeu est de taille : apprendre à s’auto-contraindre pour ne pas céder à l’hyperconsommation et la fièvre entreprenariale. D’autant plus que le projet reviendrait à se priver des terres fertiles et limoneuses du triangle. Le mais n’aurait même pas besoin d’être arroser pour pousser, selon les mots de Dominique Plet, agriculteur céréalier du Val-d’Oise interrogé par Basta mag. Europacity constitue d’ailleurs une véritable menace d’amputation de ses terres exploitables.

En définitive, ce projet est un rouleau-compresseur qu’il faudra suivre de près avec toute la responsabilité socio-écologique qui incombe au citoyen.

Crédit photo à la Une : europacity.com

A lire aussi : Quel avenir pour le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes?

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternational

Puissant séisme dans l'ouest de la Turquie

À la uneMédias

Nouveau dérapage de Bigard sur C8 à propos du Covid 19 et l'hydroxychloroquine

À la uneFrance

La bonne surprise du confinement, le stationnement reste payant !

À la uneSéries Tv

Un si grand soleil : France 2 suspend provisoirement la diffusion de la série

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux