Ça y est, les chiffres des audiences radio de la fin d’année sont sortis. Jeudi, l’institut Médiamétrie a dévoilé le résultat des audiences sur les mois de novembre et décembre. Qui est au top ? Qui fait un flop ? Analyse des chiffres.

Record historiquement bas pour Europe 1

Décidément, la nouvelle grille et équipe d’Europe 1 ne parviennent pas à inverser la tendance des derniers mois. Malgré la venue du matinalier de France Inter, Patrick Cohen, la radio du groupe Lagardère continue de chuter. Avec 6,6 % en audience cumulée (contre 8,1 % sur la même période en 2016), elle est dépassée par France Bleu (7 %, stable sur un an) et glisse désormais à la septième place. 3.567. auditeurs se branchent sur Europe 1 chaque jour.

RTL est toujours au top avec ses 6.539.000 auditeurs quotidiens qui représentent 12,1% d’audiences cumulées. La radio généraliste perd tout de même 0,7% par rapport à l’an dernier. Elle est bousculée par principale concurrente France Inter, la seule radio généraliste à progresser (+0,2% par rapport à la période septembre-octobre). Avec 11,3% en audience cumulée, la radio du service public talonne RTL de peu. Nicolas Demorand à la tête de la matinale de France Inter dépasse désormais Yves Calvi qui pilote celle de RTL. Entre 7h et 9h, 1.857.000 auditeurs sont derrière leurs postes.

Top 10 des radios les plus écoutées / Crédits Thomas Chammah

Comment sont mesurées les audiences radio ?

Tous les deux mois l’institut Médiamétrie publie le nombre d’auditeurs de chaque station. 400 interviews d’hommes et femmes représentatifs de plus de 13 ans sont réalisées par jour. 126.000 individus sont donc appelés à témoigner tous les ans. Les résultats sont produits sur quatre périodes entre septembre et juin, correspondant à l’année de grille des programmes radio. Une autre enquête est réalisée en juillet et en août.

Source : 126.000 Radio Médiamétrie nov-dec 2017. Audiences en quart d’heure moyen. Lundi au vendredi.

À lire aussi : Comment se portent réellement les audiences de Demain nous appartient ?