À la uneSéries Tv

Comment se portent réellement les audiences de Demain nous appartient ?

Hier soir, dans la bataille de l’access, la victoire a été remportée par la série de TF1 Demain nous appartient. Le soap de TF1 fonctionne-t-il bien depuis son lancement le 17 juillet dernier ?

Pour la première fois depuis un moment hier soir, la série de TF1 Demain nous appartient était leader en audiences et en part de marché et ce, devant le rouleau compresseur N’oubliez pas les paroles : 3.09 millions de téléspectateurs et 17,08% PDM ont suivi l’épisode qui a dévoilé l’identité du “Master”. L’épisode d’hier a prouvé que la série, sur des moments attendus dans l’intrigue, peut générer de l’intérêt et moduler son audience (ce qui est bon signe).

De tous les programmes diffusés en access en cette rentrée, Demain nous appartient est de très loin le plus gros pari, la plus grosse prise de risque : loin des talks shows installés ou des doubles cessions de jeux, DNA est une vraie contre programmation avec l’installation à une heure stratégique d’une nouvelle case fiction. On a tout lu sur la manière de décrypter les audiences de la série de TF1 (“La série battue tous les soirs par France 2” façon JMM sur CNews pour brocarder le refus de TF1 d’envoyer ces animateurs sur CNews).

Qu’en est-il réellement ? La série est-elle l’échec ou le semi-échec que certains voudrait y voir ?


A lire aussi : Sur le tournage de Demain nous appartient, la machine de guerre de l’access de TF1


La réalité des chiffres parle clairement : chaque soir, le jeu de Nagui N’oubliez pas les paroles est en tête des audiences de l’access, dépassant régulièrement les 3 millions. Un score qui s’explique par le côté “feuilletonnant” de l’émission (“le champion restera-t-il champion”) et par l’horaire, deux émissions par soir dès 18h40, soit bien avant que DNA ne commence. Derrière, on retrouve la série de TF1, régulièrement “battue” par le jeu de France 2 … mais en fiction, la manière de décrypter les audiences diffèrent un peu.

Très vite, et ça n’a jamais bougé, les audiences de DNA ont été d’une incroyable stabilité. Certes comme tout programme, la série peut faire le yoyo mais au global, la série se maintient autour de 2.9 millions chaque soir, score complété par un replay puissant qui amène chaque épisode de la série à 3.6 millions chaque soir. Une telle stabilité prouve que la série a rapidement conquis un public qui lui est TRÈS fidèle et qui ne varie que très peu. Certes la série n’est pas en tête et pour une chaîne commerciale cela peut paraître très problématique, mais l’installation d’une marque sur une période aussi courte est un élément très positif. Mieux, alors que l’on pouvait craindre un effondrement de son audience en cette rentrée (avec le retour de Quotidien, TPMP et autres), l’audience n’a pas bougé. Ce qui est vrai, comme cela a été souligné par nos confrères, c’est que c’est la part de marché qui a fortement souffert de la rentrée des chaînes, un élément qui semble préoccupant pour une chaîne commerciale. De là à remettre en question l’existence de DNA (au-delà des 130 épisodes commandés) ? Pas nécessairement.

S’il est compréhensible qu’une chaîne comme TF1 ne peut pas se satisfaire de ne pas être en tête, notamment sur les cibles commerciales, on peut présumer que la possibilité d’avoir un rendez-vous stable, qui s’installe dans le temps, et suivi par une forte communauté sur les réseaux sociaux, donc un public “plus jeune” peut être un élément intéressant. Sans doute la chaîne paye-t-elle une communication alambiquée sur le lancement de sa série, communication qui a laissé entendre que la série serait avant tout une saga de l’été (alors que l’idée de départ était d’installer un “Plus belle la vie” sur TF1). Aujourd’hui, la chaîne s’est bien rattrapée, la série est très présente sur Twitter / Facebook, avec des rendez-vous live avec les comédiens, un site web sur lequel tous les épisodes sont disponibles, et une série très populaire auprès du public comme on l’a constaté lors du Festival de la Fiction TV de La Rochelle.

On devrait être très bientôt fixés sur le sort de DNA, le tournage des derniers épisodes initialement commandés devrait se faire en novembre (pour une diffusion en janvier). Mais on peut déjà parier que cela devrait continuer car la série ne témoigne, pour l’instant, d’aucun signe d’essoufflement. A l’image des héros de la série qui affrontent un “master” dans un jeu dont on ne peut pas sortir (petit clin d’œil à N’oubliez pas les paroles), la série entend bien aller au combat et ne pas se laisser distancer trop longtemps dans cette guerre de l’access. Marchera, marchera pas, la réponse très bientôt.

About author

Rédacteur en chef du pôle séries, animateur de La loi des séries et spécialiste de la fiction française
Related posts
À la uneActualitéFranceInternational

Italie : Un missile français saisi chez des militants d’extrême droite

À la uneSéries Tv

Dorothée : Nicolas et Marjolaine fêtent leur 30 ans

À la uneActualité

Elisabeth Borne remplace François de Rugy, une nouvelle abérration écologique?

À la uneActualité

Service National Universel : les influenceurs au service du gouvernement

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux