À la uneActualitéFootSport

Before Ligue 1 : OL et PSG, une faim de lion ?

Quelques heures après le trophée des Champions, le Before Ligue 1 rend hommage aux vainqueurs et et aux vaincus, le champion parisien et son dauphin de la saison dernière, Lyon.

Paris, rêver encore et toujours

Hier, à Montréal, Paris a lancé sa saison comme il avait terminé la précédente. En maitrisant son sujet pour gagner un trophée. Pour sa cinquième saison sous l’ère Qatari, le Paris-Saint-Germain doit maintenant changer de dimension. À savoir rentrer dans le top 4 européen. Avec son parcours national et continental la saison dernière, Paris a montré son évolution. Gagner tous les titres possibles en France montre l’ultra-domination du club en Ligue 1. L’élimination de Chelsea en Ligue des Champion est signe de forte maturité. Car oui, Paris est resté au même niveau que la saison dernière (quart de finale) mais se faire éliminer par l’un des plus grands Barça de tout les temps n’est qu’une mini contre-performance. À eux maintenant de montrer leur nouvelle stature cette saison, avec un statut de têtes de séries en Ligue des Champions. Pour le championnat, tout semble calibré pour forcément faire le boulot à un moment donné et s’offrir un sixième titre de champions.

52109

Le billet du supporter : Romain Beddouk, consultant Euro Foot et chroniqueur des Snipers de l’Info

C’est surement la saison la plus importante depuis le début de l’ère qatari. Le PSG ne peut plus se cacher, ses seuls objectifs sont maintenant européens après tous le 6e titre national consécutif remporté grâce au Trophée des Champions ce weekend. Contrairement à de nombreux supporters je trouve que le mercato parisien a été des plus habiles, tout comme la préparation d’avant saison. Stambouli et Trapp ne sont pas des recrues de classe mondiale (Di Maria l’est), mais ils étoffent un effectif qui manquait sévèrement de concurrence. Que le choix se porte sur Sirigu ou Trapp, le titulaire sera sans cesse sous pression. Au milieu Matuidi – Verratti – Rabiot – Stambouli (Motta?) voire Pastore ou Di Maria vont se battre pour les 3 postes au milieu de terrain: l’occasion idéale pour faire tourner avant les matches de Ligue des Champions sans pour autant affaiblir l’équipe. Devant, la bonne préparation de Jean Kevin Augustin peut, s’il ne se fait pas griller tout de suite, lui permettre de remplir le rôle de 3e attaquant derrière Ibra et Cavani. La préparation justement. Le PSG semble en forme, déjà. Et c’est surement ce qu’on apprit les parisiens les années précédentes. En prenant des points des le début de saison (quitte à tuer le championnat des la trêve) on se met à l’abri pour la période crucial de mars-avril, permettant de reposer les titulaires et d’éviter les blessures dans les moments les plus importants. En France, aucun suspense mais j’ai l’impression que ça sent également bon pour le PSG en Europe. Allez Paris!

Le joueur clef : Thiago Silva

Il reste le taulier de l’équipe malgré ses hauts et ses bas. Et s’il ne s’était pas bléssé une fois de plus contre le Barça en quart, le PSG aurait pu donner beaucoup plus de fil à retordre aux Catalans. Contrairement aux extraordinaires Verratti et Pastore, il peut réellement changer le cours d’un grand match, d’une très bonne comme d’une très mauvaise facon.

Lavezzi et Pastore accueillent Di Maria à Paris

Lavezzi et Pastore accueillent Di Maria à Paris

La recrue : Angel Di Maria

Ca fait deux ans que les Parisiens l’attendent. Il est enfin là depuis aujourd’hui. Alors à lui de nous montrer que ses performances au Réal reflétaient le vrai niveau de Di Maria.

L’espoir : Marquinhos

Si on arrête de le considérer comme le petit frêre cancre de la classe, et qu’on lui laisse vraiment sa chance à droite ou dans l’axe, il sera certainement l’un des meilleurs joueurs de la saison.

Lyon, des paroles et des actes 

Le plus grand club français depuis le début des années 2000, c’est l’OL ! Plus de 15 ans sans terminer en dessous de la 5ème place (avec sept titres), des parcours plus que constants en Europe, une pépinière de joueurs talentueux, bref Lyon est un club qui agit. Mais par l’intermittence de son Président, Lyon parle trop et agace forcement. Et il se peut que ce soit l’année de trop. En témoigne la préparation très moyenne de l’OL, qui s’est conclu par une défaite contre Paris hier soir. Le groupe jeune de l’OL peut avoir du mal à subir la pression mise par Jean-Michel Aulas, qui, avec l’arrivée du nouveau stade début janvier, en fait peut être un peu trop avec son équipe. Surtout que l’OL va devoir confirmer en Ligue 1, après une superbe saison où les joueurs formés au club (Lopes, Umtiti, Tolisso, Gonalons, Fekir, Lacazette) ont été exceptionnels.  Reste à savoir si les jeunes pépites de l’équipe vont avoir les épaules assez solides pour.

La jeunesse lyonnais est la clef de la réussite du club.

La jeunesse lyonnais est la clef de la réussite du club.

Le billet du supporter : Farid Taleb, BeurFM 

L’OL vers une nouvelle ère

Dimanche prochain (9 août), Gerland ouvrira ses portes à son club fétiche « l’Olympique lyonnais » qui débutera sa 57ème saison de Ligue 1 avec à la clé une entrée directe en phase de poule de la Ligue des champions, c’est dire que L’OL est de retour dans la cour des grands d’Europe. Après une superbe saison réalisée à la surprise générale par les jeunes pousses « made in OL » sur lesquels nos doutes se sont vite estompés durant l’automne, cet OL nous a ébloui par son « beau jeu » déployé sur toute la saison, à notre plus grand bonheur malgré un retard à l’allumage durant le mois d’août dernier.

Mais cette fois ci, un nouveau retard a vu le jour du côté de l’OL, c’est au niveau de sa préparation, au sein des 2 tournois (Valais Cup) et (Emirates Cup) où les lyonnais ont laissés transparaitre de sérieuses anomalies inattendues. Avec des renforts attendus dès cette semaine, l’OL se doit de répondre présent à l’aube d’une saison qui devrait marquer un grand tournant historique pour toute notre famille « OL ».

Fékir devrait confirmer sa belle saison en étant replacé en meneur derrière les 2 attaquants, son poste de prédilection.

Lacazette, s’il prolonge, jouera gros, avec le plus gros contrat, il sera incontestablement la star de l’équipe, un statut trop gros ? difficile à gérer ? à voir.

Beauvue, très fort en jeu de tête apportera on l’espère justement ce point qui manque à L’OL, il devrait être complémentaire.

Gonalons, l’inépuisable récupérateur sera-t-il encore à la hauteur cette saison ? lui qui parait parfois seul dans l’effort, on espère que ce ne sera pas la saison de trop pour lui.

Tolisso et Ferri ont du souci à se faire avec la Ligue des champions, où L’OL s’apprête à se renforcer avec des recrues de choix, histoire de panser les absences malheureuses de Grenier et Fofana, la concurrence va être rude.

La défense ? le chantier principal de L’OL, avec certainement des départs (Koné, Rose, Zeffane), un latéral droit et un défenseur central, tous deux de qualités, devraient venir et soulager l’équipe et surtout le Gardien Lopes, excellent la saison dernière.

Le souci principal pour l’OL cette saison sera la gestion du nombre de matchs à disputer, sachant que l’année dernière il ne disputait que le championnat, or cette année risque d’être plus soutenue en effort et en intensité. Le nombre de blessés continue d’inquiéter, alors allumons un cierge et croisons les doigts.

Presque 60 buts à eux deux l'an dernier, Beauvue et Lacazette veulent marcher sur la Ligue 1.

Presque 60 buts à eux deux l’an dernier, Beauvue et Lacazette veulent marcher sur la Ligue 1.

Le joueur clef : Alexandre Lacazette

Meilleur buteur et joueur de L1 la saison dernière avec une grosse marge d’avance sur les autres, Alexandre Lacazette est incontestablement le joueur le plus attendu par le grand public cette saison. Mais également par son entraineur, Hubert Fournier, qui aimerait voir l’attaquant français briller autant cette année.

La recrue : Claudio Beauvue

Malgré l’arrivée imminente de Rafael, la recrue de la saison sera Beauvue. Auteur de 27 buts toutes compétitions confondues l’an dernier avec Guingamp, Beauvue doit confirmer avec Lyon pour éviter d’être une réussite annuelle comme une autre.

L’espoir : Nabil Fekir 

C’est l’année de la confirmation pour Fékir. Une saison pleine en tant que surprise l’an dernier, et le voila partit pour être le jeune joueur de Ligue 1 le plus médiatisé. À lui de rester dans le droit chemin.

Retrouvez le Before Ligue 1 ici ! 

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneFrance

Le rappeur Crim's victime d'une tentative de meurtre

À la uneBrèvesInsoliteInternational

Un mouton tondu et allégé de 35 kilos de laine en Australie

À la uneBrèvesCultureSéries Tv

Ray Donovan de retour, mais cette fois-ci pour un téléfilm

À la uneInsoliteInternational

Un astéroïde "potentiellement dangereux" frôlera la Terre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux