À la uneActualitéFrancePolitique

Bientôt la PMA pour tous ?

Jeudi 22 novembre, Emmanuel Macron a reçu une quinzaine d’associations LGBT (Lesbiennes, Gay, Bisexuel, Transgenres) à l’Elysée pour discuter de la loi sur la Procréation Médicalement Assistée (PMA) et sur les agressions homophobes en France.

La réunion aura duré deux heures et demi entre Emmanuel Macron, Marlène Schiappa (secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes) et les associations comme SOS Homophobie, Inter LGBT, Association Nationale Transgenre, Urgence homophobie …

Un agenda brumeux

La PMA fait partie de la loi sur la bioéthique qui devrait être votée au Parlement d’ici 2019. Les couples hétérosexuels qui ne peuvent pas avoir d’enfants sont autorisés à recourir à la procréation médicalement assistée. Ils ont le choix entre l’insémination artificielle et la fécondation in vitro. La loi sur la bioéthique n’a pas été revue depuis 2011, c’est l’une des plus restrictive en Europe.

Durant la réunion, le président de la République a annoncé la création d’une commission interparlementaire pour préparer le texte d’ici « fin février » avant son passage en conseil des ministres en mars. Cependant ce calendrier reste globalement flou pour certaines associations.

« Le gouvernement n’est pas du tout LGBT friendly »

Deux représentantes d’associations pour les droits des LGBT sont parties en pleine réunion de l’Elysée en dénonçant un énième report du gouvernement.

Veronica Noseda, secrétaire générale des « Dégommeuses » estime que le gouvernement « n’est pas du tout LGBT friendly puisqu’il ne fait que continuer à piétiner les vies des lesbiennes ».

Alice Coffin, porte-parole de la « Conférence européenne lesbienne » se sent découragée : « Aucune garantie, un nouveau report, impossible de continuer avec un Etat qui ne respecte pas ses engagements depuis 6 ans » a-t-elle tweeté juste après la réunion à l’Elysée.

Un échange visiblement mouvementé entre les deux femmes et Emmanuel Macron. De son côté, Marlène Schiappa a martelé qu’il « n’y avait pas de report, pas de recul et que, courant 2019, la loi sur la bioéthique serait promulguée et que le calendrier annoncé était maintenu ».

 

La réunion s’est également portée sur les agressions homophobes. Emmanuel Macron a annoncé le déblocage de 300 000 euros pour pallier au contexte d’incertitudes. Les fonds permettront de financer une campagne de communication pour lutter contre les messages et les agressions homophobes dans la cour des écoles. Le président de la République a également évoqué la mise en place de cours éducatifs pour permettre aux enfants de lutter dès le plus jeune âge contre l’homophobie.

 

Related posts
À la uneActualitéFranceNon classéSociété

Retraites: Décryptage de l'annonce attendue de Édouard Philippe

À la uneLa Loi des SériesSéries Tv

La loi des séries s'la raconte : Candy, un dessin animé escamoté par une polémique | La loi des séries #346

À la uneActualitéBrèvesNon classé

Greta Thunberg, personnalité de l’année selon le magazine Time

ActualitéBrèvesCulture

Fronde à l’Opéra National de Bordeaux

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux