À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

Toujours très impliqués dans les revendications sociales, les lycéens se font également entendre. Contre la réforme des retraites et en soutien aux grévistes, de nombreux lycées de France sont immobilisés.

Hier déjà, entre 10 et 15 (selon les syndicats) lycées ont étés bloqués et ont vu partir des débuts de manifestation. Le lycée Maximilien Vox, Balzac, Hélène Boucher, Maurice Ravel et Victor Hugo ont étés les principaux bloqués de la capitale. Les lycées Colbert, Jacques Decour, Claude Monet et Henri Bergson ont subi des interventions policières dans la journée du 4 décembre.

Colbert: tensions et blessures

“Au début, c’était un blocus normal. Ça commencé à dégénérer quand quelqu’un a lancé des œufs sur les policiers. C’est parti en plaquage contre le mur. Ça a agité tout le monde. Les policiers ont mis un étudiant dans une voiture. Ils ont dû partir en précipitation et une fille s’est fait rouler dessus” – Pablo, lycéen au lycée Colbert

Noa, 15 ans, une élève militante du lycée Colbert s’est retrouvé avec une importante entorse et une foulure à la jambe suite au passage en force d’une voiture de police. Les faits retranscrits par les étudiants sont ceux-ci : après l’interpellation d’un de leur camarades, les élèves ont encerclés la voiture. Celle-ci dans un élan de précipitation accélère brutalement et manque de renverser Noa. La voiture écrase sa cheville heureusement protégé par des grosses bottes de type Rangers protégeant un minimum le pied.

Manque de sang-froid total ou choix délibéré de la part des officiers, pour l’instant seul un communiqué du lycée a été publié. Un léger retournement de veste de la part de l’établissement qui, en appelant les forces de l’ordre aurait du se douter d’un possible dérapage.

Ce Jeudi, les blocus s’intensifient et se déploient sur tout le territoire, universités, lycées et même collèges. Les étudiants ne veulent plus se montrer en tant que spectateurs d’une lutte sociale mais en tant que soutien réel. La convergence des luttes et la multiplication des grèves des jours à suivre risquent d’immobiliser la France encore quelques temps.

À lire également :

About author

Pasinato Pablo Journaliste Culturel VL Média
Related posts
À la uneActualitéArt / ExpoCulture

Exposition à taille réelle à Bordeaux : à la découverte du monde des dinosaures

À la uneSéries Tv

On débriefe pour vous : You, nouvelle saison et nouvelle obsession

À la uneBrèvesSéries Tv

César Wagner : carton pour le nouveau flic de France 2

À la uneActualitéBasketNon classéSport

Trégueux contre Calais, un match spectaculaire en NF2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux
Worth reading...
Bordeaux : Un élève met fin à ses jours dans l’école de commerce Kedge