À la uneActualitéFootSport

Boxing Day: En Angleterre, les fêtes n'arrêtent pas le foot!

Aujourd’hui, en Angleterre, avait lieu les matches du Boxing Day. Une journée importante dans la culture anglaise puisqu’elle renvoie notamment à la tradition qui consistait à offrir des cadeaux (ou les restes du repas du Noël…) aux personnels de maisons et aux pauvres. Aujourd’hui, le Boxing Day est un jour férié où les banques ferment mais où on peut faire des soldes monstres (comme le Black Friday aux Etats-Unis).

Côté football, le Boxing Day est un jour de fête, les stades sont pleins, le spectacle est souvent au rendez-vous. Une période où les clubs anglais enchaînent trois matches en l’espace d’une semaine. C’est donc une période charnière où commence à se dessiner la hiérarchie de la fin de saison.

Chelsea au top

Diego Costa, buteur lors de la victoire 2-0 de Chelsea face à West Ham ce samedi à Stamford Bridge

Diego Costa, buteur lors de la victoire 2-0 de Chelsea face à West Ham ce samedi à Stamford Bridge

En ouverture du Boxing Day, Chelsea recevait West Ham à Stamford Bridge. West Ham qui constitue la sensation de cette première partie de saison, occupant avant cette journée la quatrième place, sur les talons de Manchester United. Pour Chelsea, l’enjeu était de maintenir Manchester City à distance alors que les Blues enchaînaient deux matches contres les Hammers puis les Saints de Southampton dimanche, l’autre équipe surprise de ce début de saison.

Si sur le papier, Chelsea pouvait s’attendre à un match compliqué, sur le terrain point de débat. Les coéquipiers d’Eden Hazard ont livré une très bonne prestation surclassant leurs voisins londoniens de West Ham.

La première mi-temps a été une démonstration de la force collective de Chelsea, disposant de multiples solutions pour destabiliser la défense des Hammers. Face à des visiteurs qui avaient le choix d’attendre Chelsea et de procéder par contre, les Blues ont fini par trouver la solution sur coup de pied arrêté. Après un beau mouvement entre Hazard, Willian, et Oscar, les virevoltants milieux de terrains de Chelsea, les Blues obtiennent un corner sur la droite. Le centre délivré par Fabregas trouve la tête de Diego Costa qui dévie au second poteau où Terry jaillit pour pousser le ballon au fond des filets (31e). Une action visiblement travaillée puisque Matic manqua d’inscrire un nouveau but en deuxième mi-temps sur une action similaire.

Une ouverture du score qui intervient à la 31e minute, au cours d’une première mi-temps complètement dominée par Chelsea, West Ham ne parvenant à frapper au but ou mettre en danger Thibault Courtois malgré plusieurs possibilités sur coup de pieds arrêtés. Chelsea aurait pu même doubler la mise, ce qui finit par arriver en deuxième mi-temps. A la 62e minute, un ballon perdu par Kouyaté, est récupéré par Hazard au milieu de terrain. Il lance immédiatement dans la profondeur Diego Costa. L’attaquant espagnol, au milieu de trois défenseurs parvient à mettre deux adversaires dans le vent grâce un crochet qui lui ouvre le chemin de but. Légèrement sur la gauche, Diego Costa place une frappe croisée qui vient se placer dans le petit filet gauche du but d’Adrian, le gardien de West Ham.

Les Hammers qui se réveilleront en fin de match par l’intermédiaire d’Alex Song et de Morgan Amalfitano. L’ancien joueur marseillais qui a eu deux occasions en une minute (87e) avec notamment une frappe qui est venu s’écraser sur le poteau droit de Courtois, alors qu’Amalfitano était parvenu à fausser compagnie à la charnière centrale des Blues.

City/United : 3-1, le tarif Manchester

Radamel Falcao et Wayne Rooney à la fête face à Newcastle United

Radamel Falcao et Wayne Rooney à la fête face à Newcastle United

Les deux équipes de Manchester se sont elles-aussi imposées à chaque fois sur le score de 3 buts à 1, City sur le terrain de West Bromwich et United à domicile face à Newcastle. Les Red Devils qui ont pu compter sur un très bon Wayne Rooney, auteur d’un doublé (23e et 36e) et d’une passe décisive. Rooney bien épaulé par une ligne d’attaque en pleine forme avec Juan Mata, Radamel Falcao et Robin Van Persie, auteur du troisième but de United (53e). En face les joueurs de Newcastle se sont montrés remuants mais ne sont pas parvenus à déstabiliser une équipe de Manchester United qui a su rapidement se mettre à l’abri. Newcastle a réduit le score en fin de match par Papiss Cissé sur penalty (87e)

City de son côté peut remercier West Bromwich qui a « offert » dès le début de match deux buts aux Citizens. Le premier est signé Fernando (8e), qui inscrit aujourd’hui son premier but en Premier League. Le joueur brésilien qui a profité d’un ballon mal dégagé par Ben Foster le gardien de West Bromwich sur un centre aérien venu de la droite. Le deuxième but est signé Yaya Touré sur penalty (13e), après une faute évitable de Lescott sur David Silva, fauché à l’entrée de la surface. Le joueur espagnol qui inscrit ensuite le troisième but de Manchester City, toujours en première mi-temps (35e). Après une accélération sur 30 mètres Fernando transmet à Jesus Navas, qui remet en retrait pour Silva. Ce dernier place une frappe croisée de l’intérieur du pied gauche qui va se loger dans le petit filet droit de Ben Foster.

En deuxième mi-temps, West Bromwich va pousser pour revenir sans parvenir à inquiéter les Citizens. Une seconde mi-temps où le principal fait de jeu est du côté de la météo. Le terrain a été progressivement blanchi par les importantes chutes de neige qui se sont abattues sur une partie de l’Angleterre cet après-midi. Des conditions climatiques qui ont modifié le rythme du jeu ralentissant la circulation du ballon. C’est peut-être ce qui explique la bourde de Joe Hart en fin de match. Le gardien de City qui laisse échapper le ballon sur un corner anodin de West Bromwich. Une erreur qui permet aux locaux de réduire la marque par Brown Ideye (87e). Un but sans conséquence pour les Citizens qui restent dans le sillage du leader Chelsea et qui parviennent pour la deuxième fois consécutive à inscrire trois buts dans un match sans un seul attaquant de métier sur le terrain.

Arsenal, une victoire malgré tout

Alexis Sanchez, le serial gunner d'Arsenal (10 buts en 17 matches)

Alexis Sanchez, le serial gunner d’Arsenal (10 buts en 17 matches)

En cloture du « boxing day » Arsenal recevait les Queens Park Rangers à l’Emirates Stadium. Un match déséquilibré sur le papier, mais aujourd’hui les Gunners avaient décidé de se rendre la tâche difficile.

Dominant d’entrée leurs adversaires, les joueurs d’Arsène Wenger parviennent à obtenir un penalty dès la 8e minute suite à une faute d’Armand Traoré sur Alexis Sanchez. Le joueur chilien qui décide de se faire justice lui-même mais manque son tir au but avec une frappe molle stoppée par Robert Green plongeant sur sa gauche pour stopper la tentative de Sanchez.

Malgré ce raté, Sanchez va s’illustrer en inscrivant le premier but de la rencontre à la 37e minute. Alors qu’Arsenal fait le siège de la défense de QPR, les Gunners parviennent à contourner la défense par la gauche après un jeu de passes entre Welbeck, Cazorla et Gibbs. Ce dernier centre depuis le côté gauche et trouve au deuxième poteau Alexis Sanchez, libre de tout marquage, qui marque de la tête son dixième but en Premier League.

Alexis Sanchez qui va également être à l’origine du second but d’Arsenal à la 64e minute. Sur un contre, Alexis Sanchez part face au but et tient en respect trois défenseurs. Arrivée aux abords de la surface, Sanchez sert Rosicky qui arrive côté droit. Le joueur tchèque frappe en première intention et marque de l’intérieur du pied droit.

Un but important car à ce moment du match, Arsenal évoluait à dix contre onze après l’expulsion d’Olivier Giroud (53e), auteur d’un coup de tête sur Nedum Onuoha sous les yeux de l’arbitre qui a immédiatement sorti le carton rouge. Une autre décision arbitrale va permettre aux Queens Park Rangers de revenir dans le match. A la 79e minute, l’arbitre siffle un penalty discutable pour QPR suite à une intervention de Mathieu Debuchy sur David Hoilett. Un penalty transformé par Charlie Austin, redonnant espoir à QPR. Les visiteurs qui auront quelques occasions de revenir en toute fin de match mais sans parvenir à égaliser.

La logique respectée

Southampton est venu gagné à Crystal Palace (3-1). une victoire importante pour les Saints avant la réception du leader Chelsea dimanche au St Mary's Stadium

Southampton est venu gagné sur le terrain de  Crystal Palace (3-1). une victoire importante pour les Saints avant la réception du leader Chelsea dimanche au St Mary’s Stadium

Dans le reste des matches, la logique a été le plus souvent respectée. Toutes les équipes de haut de tableau se sont imposées, avec des positions inchangées pour le trio de tête (Chelsea, Manchester City et Manchester United). West Ham voit de son côté Southampton lui ravir la 4e place, Arsenal, Tottenham, et Sawansea revenant également sur ses talons. Un classement provisoire et anecdotique puisque toutes ses équipes se retrouveront dimanche 28 décembre et de nouveau le 1er janvier, avec un classement qui devrait de nouveau évoluer.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Résumé de la 2ème journée de Roland-Garros 2020

À la uneActualitéInternationalPolitique

Le match Pence/Harris : De l'importance du vice-président

À la uneActualitéFranceSport

Cyclisme : Julian Alaphilippe, de l'armée jusqu’au trône mondial

À la uneBrèvesMédias

Opéré du cœur, Michel Drucker repousse sa rentrée sur France 2

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux