ActualitéFootSport

Brésil 2014 : pourquoi la France ira loin.

L'équipe de France

Après les échecs conjugués de 2010 et 2012, La France essaiera de relever un petit peu son image d’abord auprès des autres nations du football, mais aussi auprès de ses supporters. Ces derniers se sont sentis investis d’ivresse et d’espoir après la qualification historique face à l’Ukraine (0-2 /3-0). La France essaiera de faire quelque chose dans ce mondial brésilien, sachant qu’aucune équipe européenne n’a réussi à emporter le titre suprême en territoire sud-américain.

Les forces de la France, le groupe :

Gardiens : Hugo Lloris (Tottenham/ENG), Mickaël Landreau (Bastia), Stéphane Ruffier (Saint-Etienne)

Défenseurs : Mathieu Debuchy (Newcastle/ENG), Lucas Digne (Paris SG), Patrice Evra (Manchester United/ENG), Laurent Koscielny (Arsenal/ENG), Eliaquim Mangala (FC Porto/POR), Bacary Sagna (Arsenal/ENG), Mamadou Sakho (Liverpool/ENG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP)

Milieux de terrain : Yohan Cabaye (Paris SG), Clément Grenier (Lyon), Blaise Matuidi (Paris SG), Paul Pogba (Juventus Turin/ITA), Rio Mavuba (Lille), Moussa Sissoko (Newcastle/ENG), Mathieu Valbuena (Marseille)

Attaquants : Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Olivier Giroud (Arsenal/ENG), Antoine Griezmann (Real Sociedad/ESP), Franck Ribéry (Bayern Munich/GER), Loïc Rémy (Newcastle/ENG).

Composition probable pour la compétition : Lloris- Debuchy, Sakho , Varane, Evra – Pogba, Cabaye, Matuidi- Valbuena, Benzema, Griezmann

Il faut noter qu’il n’existait – dans la liste initiale – qu’un joueur avec un but marqué en Coupe du Monde : Ribery (France-Espagne 2006 3-1).

Les points forts :

Il ne faut pas se leurrer, le point fort de cette équipe de France est son coach : Didier Deschamps. La Dèch’ c’est un peu Jésus. Dieu l’a fait naître, il a regroupé toute la chance du monde et l’a mise dans une seul bonhomme, le sélectionneur national. Cet homme, c’est Notre-Dame de la Garde, et Notre- Dame tout court réunies. Plus besoin de cierges avec cet homme alors, s’il vous plait, ne vous fatiguez pas à faire des pèlerinages pour cette équipe, DD est là. Notre homme, c’est le plus gros palmarès français (deux ligues des champions, une coupe du monde, un euro. Entre autres). Au delà du fait qu’il fut capitaine dans toutes les équipes qu’il a connues, c’est surtout des expériences solides en tant qu’entraîneur. Lorsqu’il commence à l’AS Monaco, il construit cette équipe et l’amène en finale de Ligue des Champions (2004, défaite contre le FC Porto de José Mourinho), puis il fait remonter la Juventus Turin en Serie A et enfin ramène le titre sur le vieux port de Marseille, 18 ans après le dernier. La dech’ c’est la gagne, la chance et un homme comme moi, comme vous. Le mec en retard sur la mode, le mec qui représente le français moyen (avec quelques millions en plus évidemment).

Il est impossible de dresser d’autres points forts… Peut-être Benzema qui sort d’une saison sensationnelle avec le Real Madrid. Mais, pour les autres, l’inexpérience prime… Même pour ce milieu plein de fougue que représente à la perfection Paul Pogba.

Les points faibles :

L’ennui, c’est qu’après avoir démontré comment la France pouvait gagner, il est compliqué d’expliquer comment elle peut perdre. L’équipe de France est inexpérimentée à ce niveau de la compétition, seul notre bon vieux Pat’ Evra peu éventuellement contredire ce fait. Bien que Varane (Real Madrid) et Pogba « la pioche » (Juventus Turin) soient tous les deux titulaires dans deux des plus grands clubs du monde (petit bémol pour le madrilène souvent blessé cette saison), leur expérience au niveau international ne fait que débuter, comme pour Matuidi au Paris Saint-Germain. Il ne posera certainement pas de problème au niveau des poules où le niveau ne sera pas extrême non plus, mais cela peut devenir un réel Handicap à partir des 1/8e.

On ne peut pas réellement donner de crédit à cette équipe, ni évaluer son réel niveau tant qu’elle n’aura pas convaincu face à un adversaire avec un certain niveau (Suisse ou Equateur, sans faire dans l’irrespect envers le Honduras, évidemment). Et là est tout le souci de cette équipe, à eux de montrer les torts de cet article et de prouver que leur inexpérience et leur fougue seront des avantages plutôt que des défauts.

Le joueur à suivre :

Paul Pogba. Ce jeune homme (21 ans) sort d’une saison pleine de 46 matches joués avec la Juventus (malgré un petit trou début 2014). Il est l’un des moteurs de l’équipe turinoise championne d’Italie, il représente l’avenir de l’équipe de France et possède déjà, selon certains, un statut de taulier au sein des Bleus. Souvent comparé à Patrick Viera, le longiligne milieu, excelle dans l’accélération au milieu de terrain et les gardiens redoutent très certainement sa puissante frappe de balle qui lui permet de tenter sa chance de loin à l’instar de son collègue du milieu Cabaye. À lui alors d’assumer son statut et de devenir l’une des pièces maîtresses de cette équipe de France future championne du Monde 2014.

Les chances de gagner.

Cette fois c’est la bonne ? Il est compliqué d’évaluer les réelles chances de cette équipe. Personne ne les place parmi les favoris, néanmoins ils restent de sérieux outsiders à la victoire finale. Pour le moment, aucune équipe n’a réellement impressionnée (les Pays-Bas ?). La route est ouverte, et, si tout se déroule bien, la France affrontera un favori pour les 1⁄4, et ce sera l’Allemagne. Croyons en nos chances, croyons en notre équipe, soutenons la. De toute façon, on ne va pas à la Coupe du monde pour la perdre.

Par Constant Wicherek.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneInternationalSport

Japon : une pétition demande l’annulation des JO 2021

À la uneActualitéInternational

Inde : un filet dans le Gange pour repêcher des corps des morts du Covid-19

À la uneActualité

Benjamin Griveaux met un terme à son mandat de député

À la uneActualité

Rennes : une étudiante en droit retrouvée pendue dans sa chambre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux