À la uneActualitéEconomieHommesInternationalPolitiqueSociétéSociété

Brexit : encore reporté au 31 octobre 

L’ultimatum du Brexit est – encore – repoussé au 31 octobre. Les 27 dirigeants européens se sont réunis à Bruxelles hier. Ils sont alors tombés d’accord sur la possible sortie britannique de l’Union européenne. 

La première ministre britannique et les dirigeants européens se sont accordés sur le report du Brexit pouvant aller jusqu’au 31 octobre. Cette décision a été prise dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 avril. Elle intervient à la veille du 12 avril, la date butoir précédente pour la sortie de l’Union européenne du Royaume-Uni. La première ministre, Theresa May, doit tenter une nouvelle fois de tomber d’accord avec les parlementaires de son pays. 

Les 27 dirigeants européens écartent alors l’angoisse d’une séparation sans accord. C’est à Bruxelles qu’ils se sont réunis, pour la tenue de ce sommet. Après plus de 40 ans d’une union compliquée avec l’Europe, le divorce n’est donc pas pour tout de suite. 

Une longue décision 

Ils ont soumis leur décision vers 1h30 à Theresa May. Pourtant, les divisions entre les défenseurs d’un long délai et les partisans d’une sortie plus rapide – menés par la France – n’ont pas cessé d’agiter le débat. La dirigeante conservatrice a accepté cette décision, bien qu’elle souhaitait davantage un report seulement jusqu’au 30 juin. 

Jeudi, Theresa May doit encore s’adresser aux députés britanniques pour essayer de trouver un compromis afin de rassembler une majorité parlementaire. Mais elle a aussi beaucoup insisté sur le fait que le Royaume-Uni pouvait toujours sortir le 22 mai. Il suffit que les députés soient raccords avec cette idée. Malheureusement, ils l’ont déjà refusé 3 fois au préalable.

« Le meilleur compromis possible »

« Nous nous sommes mis d’accord sur une extension flexible jusqu’au 31 octobre, cela signifie six mois de plus pour le Royaume-Uni pour trouver la meilleure solution possible », a annoncé le président du Conseil européen, Donald Tusk. Il a également expliqué que Londres conserve l’option « d’annuler complètement le Brexit ».

À l’issue du sommet, Emmanuel Macron a reconnu « le meilleur compromis possible », qui a « permis de préserver l’unité des 27 ». « La butée du 31 octobre nous protège » puisque c’est “une date clé, avant l’installation d’une nouvelle Commission” européenne, a exposé le président français.

About author

19 ans Etudiante en journalisme (ISFJ)
Related posts
À la uneBrèvesCinéma

Mulan 2020: une bande annonce grandiose pour le live-action

À la uneActualitéÉtudiantFranceSociété

Grève nationale : Moments de tension à Bordeaux

À la uneActualitéBrèves

Manifestations du 5 décembre : mi-journée en quelques chiffres

À la uneActualitéBrèvesFrance

Blocus des lycées: Paris totalement immobilisé

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux