À la uneFranceSociété

Ça veut dire quoi “températures ressenties” ?

En cette période de grand froid en France, les températures ont chuté d’une dizaine de degrés depuis ce dimanche 7 janvier. Des températures ressenties comprises entre -5 °C et -10 °C ont été recensées dans le nord et l’est du pays.

Pour les journées de lundi et mardi, quarante-huit départements étaient en vigilance jaune « grand froid ». Météo France a également placé six départements en vigilance orange pour neige et verglas : l’Eure, le Calvados, l’Orne, les Yvelines, l’Essonne et la Manche. Ce mardi 9 janvier, l’indicateur thermique national était de 0,2°C, faisant de cette journée la plus froide observée depuis le 17 décembre 2022. Aujourd’hui, Météo France a placé le Cantal et la Lozère en vigilance orange pour « neige-verglas ».

C’est quoi une température ressentie ?

Lorsqu’on lit « température ressentie », cela ne correspond pas à la température de l’air. Une température ressentie correspond à la sensation de froid ou de chaleur ressentie par une personne. Cette température dépend des conditions météorologiques. D’autres facteurs personnels tels que les vêtements portés, le type d’activité pratiquée et l’acclimatation à un certain milieu rentrent aussi en compte.

En période de froid, notre peau réagit au froid en fonction du vent. Météo France explique qu’en absence de vent, une mince couche d’air réchauffé par l’organisme va se former sur la peau. Lorsqu’il y a du vent, cette pellicule isolante est balayée. La peau est alors au contact d’un air à la fois plus froid et plus sec. La peau s’assèche et l’organisme refroidit. Ainsi, notre corps va ressentir une température plus basse que celle que le thermomètre va indiquer.

Comment la calculer ?

En météorologie, la température ressentie tient compte des conditions météorologiques. Pour la définir, il est donc indispensable de se référer à la température de l’air que l’on mesure avec un thermomètre ou une sonde. Les météorologues placent leur matériel à 1,5 mètres du sol dans un abri ajouré et calculent la température ressentie à l’aide d’une formule mathématique empirique.

Pour mesurer le froid, les météorologues utilisent le calcul du Windchill, aussi appelé indice de refroidissement éolien, qui dépend du vent et de la température de l’air. Plus le vent est fort, plus le Windchill est bas. Le Windchill est donné à partir du moment où les températures sont inférieures à 10 degrés. Pour les situations de chaleur, le calcul de l’Humidex dépend de la température de l’air et de l’humidité de l’air. Plus l’humidité est importante, plus la température ressentie est élevée.

Mais la perception de la température varie d’un individu à l’autre. Elle dépend aussi de facteurs météo comme le vent, l’humidité, le rayonnement du soleil ou du sol. Le vent va accentuer la sensation de froid. Par exemple : par une température de l’air de -10 °C et un vent de 30 km/h, la température ressentie sera de -20.

À quoi sert une température ressentie ?

La température ressentie est un indice sans unité de valeur qui va servir pour les mesures de santé publique. En cas de canicule, elle peut permettre d’estimer l’effet des chaleurs extrêmes sur la population et d’évaluer les conséquences sur les personnes les plus fragiles. Cela permet de prendre les mesures nécessaires pour affronter au mieux les épisodes de fortes chaleurs.

À lire aussi : C’est quoi le “plan grand froid” ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

À la uneMédias

Goldorak XperienZ : Dorothée de retour au Grand Rex

À la uneFrancePolitique

Violence des jeunes : quelles sont les annonces de Gabriel Attal ?

À la uneMédias

Danse avec les stars : il en dit quoi Black M de la polémique ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux