À la uneActualitéFootSport

CAN 2015: Dans le groupe D, tout le monde se tient!

Qui a dit que le Groupe C (Ghana/Algérie/Afrique du Sud/Sénégal) était le « groupe de la mort » de cette CAN 2015 ? Lorsque l’on regarde son voisin, le groupe D, difficile de voir qui sortira de cette poule aussi relevée qu’incertaine.

La journée avait commencé avec le match entre la Côte d’Ivoire et la Guinée qui s’est soldé par un match nul 1-1. Cette rencontre en apparence déséquilibrée était en réalité un match piège pour les Elephants de la Côte d’Ivoire, face à une équipe de Guinée peu connue sur la scène internationale mais qui s’impose comme une des équipes à suivre en Afrique. Les Guinéens qui vont d’ailleurs ouvrir le score en première mi-temps, surprenant une équipe ivoirienne qui avait pourtant dominé les débats en début de match.

A la 36e minute, sur une action construite des guinéens, Kevin Constant aux vingt mètres côté gauche change d’aile vers Ibrahima Traoré qui centre dans le paquet. Alors que personne n’est parvenu à reprendre le ballon, Serge Aurier le défenseur ivoirien du PSG remet involontairement le ballon vers Mohamed Yattara. L’attaquant guinéen ne se fait pas prier et expédie le ballon au fond des filets d’une magnifique demi-volée depuis les six mètres. L’attaquant de Lyon inscrit ici son septième but en treize sélections.

Ce coup de massue pour les Ivoiriens sera suivi d’un autre lorsque Gervinho écope d’un carton rouge à la 58e minute. Le joueur de la Roma qui a été renvoyé du terrain après avoir giflé Nabi Keita, le joueur guinéen des Red Bulls Salzbourg. Une expulsion préjudiciable pour la Côte d’Ivoire qui perd l’un de ses meilleurs joueurs, probablement suspendu pour les deux prochains matches de poule de la Côte d’Ivoire face au Mali et au Cameroun.

Pourtant, les Ivoiriens vont parvenir à revenir au score grâce à Seydou Doumbia. Entré en jeu à la 65e minute, l’attaquant du CSKA Moscou va égaliser sept minutes plus tard (72e) pour la Côte d’Ivoire et éviter un naufrage à la sélection d’Hervé Renard. Placé à l’entrée des 16 mètres, Wilfried Bony reçoit un ballon en profondeur. Après un contrôle de la poitrine, il remise pour Seydou Dombia qui est parvenu à se glisser dans le dos des défenseurs guinéens et vient placer une frappe du droit, au niveau du point de penalty, qui  se loge au ras du poteau droit de Naby-Moussa Yattara, le gardien guinéen.

Seydou Doumbia, véritable goleador en Russie, ne s’est pas encore imposé en sélection avec la Côte d’Ivoire, restant dans l’ombre des Wifried Bony, Gervinho ou Salomon Kalou que Seydou Doumbia a remplacé. C’est pourtant lui qui s’est montré décisif dans un match qui pouvait déjà sentir la porte de sortie pour la Côte d’Ivoire, désigné comme l’un des favoris par certains observateurs du football africain.

« Un partout », un tube en Guinée-Equatoriale !

Le Mali et le Cameroun se sont neutralisés 1-1 sur la pelouse de Malabo

Le Mali de Seydou Keita et le Cameroun se sont neutralisés 1-1 sur la pelouse de Malabo

Alors que la première journée s’achève pour l’ensemble des groupes, cinq matches sur huit se sont soldés sur un score de 1-1. Le dernier de la série est la rencontre entre le Mali et le Cameroun. Une affiche séduisante entre deux habitués de la CAN, le Cameroun ayant remporté quatre fois le trophée et le Mali qui a terminé troisième lors des deux dernières éditions de la compétition.

Un match où les deux équipes se sont neutralisées en première mi-temps, avec une équipe du Mali qui s’est montrée la plus dangereuse par Bakary Sako, qui a buté à deux reprises sur Fabrice Ondoa. En face, le Cameroun se montrait inconstant parvenant à produire des séquences intéressantes avec des passes redoublées, du jeu en triangle mais rarement dans des positions qui permettent de mettre en danger la défense malienne.

En seconde période, ce sont les Maliens qui ont frappé les premiers par Sambou Yatabaré. Après une faute de Moukandjo, côté gauche, les Maliens bénéficient d’un coup-franc à 30 mètres du but camerounais. Le coup-franc tiré par Seydou Keita est dévié par Wague et finit par arriver au deuxième poteau dans les pieds de Sambou Yatabaré. Le cadet des frères Yatabaré contrôle le ballon et place une frappe puissante du pied droit qui vient se glisser entre les jambes d’Ondoa pour finir aux fonds des filets. On joue la 71e minute.

Mais à la 84e minute, les Camerounais vont eux aussi trouver le chemin des filets. Raoul Loé aux 40 mètres, voit l’appel d’Ambroise Oyongo qui part de la gauche et vient se placer dans la surface pour recevoir la passe en profondeur de son coéquipier. Prenant de vitesse des défenseurs maliens trop statiques, Oyongo fait preuve de dextérité pour contrôler le ballon de volée et se mettre dans le sens du but. Arrivé à quelques mètres des cages maliennes, il n’a plus qu’à pousser le ballon aux fonds des filets, le gardien Soumbeyla Diakité n’ayant lui aussi pas bougé sur cette action.

Un résultat nul conforme à la physionomie du match où aucune des deux équipes n’est parvenu à prendre durablement le dessus sur son adversaire. Un résultat nul qui n’arrange pourtant aucune des deux équipes dans un groupe qui s’annonce serré en vue de la qualification pour les quarts de finale.

La suite des matches de cette CAN, c’est ce mercredi, avec la deuxième journée du groupe A :
17h : Guinée-Équatoriale – Burkina Faso
20h : Gabon – Congo

Radio VL et Eurofoot se mettent à l’heure africaine pendant toute la durée de la Coupe d’Afrique des Nations 2015. Au programme, rendez-vous chaque mardi et samedi (17h-18h30) durant la compétition. On compte sur vous !

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont nos coups de cœur de la 3ème soirée d’audition ?

À la uneFrance

Salon de l'Agriculture : pourquoi la situation a été tendue pour cette première journée ?

ActualitéSociété

3 successions de stars qui se terminent mal

À la uneCinéma

EN DIRECT | César 2024 : Suivez la cérémonie des Césars 2024

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux