À la uneCultureSéries Tv

“Carrément craignos” : la nouvelle série de Jean-Pascal Zadi débarque sur France.Tv

France.Tv proposera en intégralité dès le 19 mars prochain la nouvelle série de Jean-Pascal Zadi “Carrément craignos”, qui n’est autre que la suite de “Craignos”. Nous avons pu échanger avec l’équipe lors de la présentation de la série à la presse. 

On y retrouvera bien évidemment les personnages phares de la série à l’image d’Ernesto (Jean-Pascal Zadi), Samir (Lotfi Labidi) ou bien Tito (Jérôme Guesdon). Mais aussi de nouveaux personnages interprétés par des figures bien connues du petit écran telles qu’Eric Judor dans le rôle du Docteur Derouet ou Patrick Puydebat, dans le rôle de Renard, un policier corrompu. C’est avec joie qu’on retrouve également des figures féminines comme la comédienne et humoriste Fadily Camara ou encore l’incroyable Rossy De Palma, habituée des castings d’Almodóvar.

Cette suite toujours réalisée par Jean-Pascal Zadi, nommé depuis deux fois aux César, est co-produite cette fois-ci avec France.Tv. Le réalisateur nous confie que bien qu’il ait donc pu profiter de moyens supplémentaires pour cette deuxième partie, il est resté complètement libre de faire ce qu’il souhaitait. La seule requête de France.Tv était d’ajouter une légère touche de thriller à la série initiale, qui n’était que pure comédie. 

Cela se ressent directement dans l’intrigue, et ce n’est pas pour nous déplaire. Kidnappés par deux dangereux malfrats, qui cherchent également à récupérer les 100 000 euros, Sam et Ernesto parviennent miraculeusement à s’échapper de leur emprise. Largué par Rose, Ernesto trouve refuge chez Hassan, l’épicier du quartier. Tito, de son côté, tombe amoureux d’une infirmière plus âgée que lui lors d’un séjour à l’hôpital. Quant à Sam, il s’apprête à intégrer l’école de police. Lorsque Joe sort de prison, Ernesto n’a toujours pas réuni la somme. Joe est d’autant plus furieux que les 100 000 euros appartiennent à un policier corrompu, Renard… Le tout dans un format de 9 épisodes de 26 minutes chacun!

Si les producteurs n’ont pas attendu de trouver une chaîne pour commencer ce projet, dans lequel ils croyaient dur comme fer, France.Tv n’a pas non plus attendu que Jean-Pascal Zadi soit nommé aux Césars pour vouloir travailler avec lui. C’est un projet qui est né bien en amont. France.Tv a de suite cru en lui et en son projet, nous confie le directeur de la fiction numérique de France.Tv, dont l’offre de fiction ne fait que s’agrandir. 

À l’image de “Craignos” la série dédramatise des sujets tels que le chômage, la prison, le football ou encore la politique. “J’aime bien que l’humour pose des questions. Plus c’est crispant, plus ça m’intéresse. On parle du handicap, de la police, du couple, y a tellement  de trucs ! Ce n’est pas que la banlieue, c’est la société française en  général.” nous confie le réalisateur.

Il traite du racisme, de la religion, des violences policières etc. via le prisme de la comédie, c’est sa  marque de fabrique à lui. “C’est barré, c’est décalé, c’est drôle” nous dit Fadily Camara. “Complètement hors normes et d’une spécificité incroyable” ajoute la directrice de Douze doigts Production, la boîte de production de Jean-Pascal Zadi. 

L’acteur-réalisateur revient plus en détail sur sa façon d’aborder le racisme, sans moraliser ni culpabiliser personne. Bien que ce soit “politiquement incorrect”, pour le citer. Selon lui le racisme a évolué ces dernières années et il se manifeste plus dans des comportements qu’à travers une idéologie. Tout le monde peut se reconnaitre un peu dans les comportements qu’il grossit et dont on se moque. Mais il s’attaque aux comportements et non aux personnes, et c’est bien là toute la différence. Cela ne peut que faire résonance avec son dernier film « Tout simplement noir »

Les acteurs de “Carrément craignos” se confient. Pour Rossy De Palma, plus habituée aux films sérieux qu’aux comédies légères, nous raconte son expérience inoubliable avec Jean-Pascal Zadi et confie qu’elle a adoré la façon dont il travaillait. Jerôme Guesdon se réjouit quand à lui d’un tournage aux airs de colonie de vacances. “J’ai kiffé c’était mortel” ajoute-t-il en rigolant. Enfin Patrick Puydebat, qu’on connait pour son rôle clé dans Les Mystères de l’amour, revient sur cette “opportunité inestimable » qu’il a eu de travailler avec Jean-Pascal Zadi en ajoutant que ce n’est « que le début d’une collaboration”.

About author

Journaliste
    Related posts
    À la uneBrèvesCinéma

    Marvel : la bande d’annonce de Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux dévoilée

    À la uneBrèves

    Chine : des scientifiques ont créé 132 embryons homme-singe

    À la uneBrèvesFaits Divers

    Un couple de retraités réserve prés de 800 créneaux de vaccination

    À la uneCultureInternational

    5 éléments pour comprendre … le démon Valak (Conjuring 2, La Nonne)

    Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux