À la uneInternational

C’est qui Otoniel, ce baron de la drogue en route pour les États-Unis ?

Otoniel

Ce mercredi 4 mai 2022 a été extradé aux États-Unis le plus grand narcotrafiquant de Colombie après Pablo Escobar. Portrait du chef du Clan Del Golfo.

Après des mois de détention, le baron de la drogue, Otoniel, a été extradé à New York pour purger une première peine.

Wanted : Otoniel

De son vrai nom Dairo Antonio Usuga, Otoniel était recherché depuis sept ans. Étant fiché par le Département d’État américain et celui de Colombie, sa tête était mise à 5 millions de dollars. Une somme phénoménale qui accompagne l’opération militaire lourde du 23 octobre 2021, lorsque Otoniel fut arrêté. Les médias locaux ont diffusé des images du convoi imposant, laissant apparaître le Barron de la drogue menotté.

Après l’impressionnante arrestation d’Otoniel, son extradition a fait tout autant de bruit. Le mercredi 4 mai 2022, il est extradé vers New York, où il est poursuivit depuis 2009 pour trafic de drogue et où il purgera sa peine. En effet, à la tête d’un trafic de 1 600 hommes, Otoniel exportait 300 tonnes de cocaïne chaque année vers de nombreux pays.

Une détention périlleuse

L’extradition du narcotrafiquant de 50 ans pose problème pour de nombreuses victimes du baron. Ceux-ci souhaitant qu’il “paye ses crimes” dans son pays ; la Colombie. Ainsi, Ivan Duque, le président colombien, a rappelé qu’Otoniel purgeait une première peine aux États-Unis puis rentrerait en Colombie pour une autre peine.

Avant d’être envoyé aux États-Unis, sa détention fut semée d’embûches et de polémiques. D’abord, des enregistrements de ses témoignages devant la Commission de la vérité ont été dérobés par des inconnus, fuitant dans tout le pays. Puis une de ses auditions a été interrompue par une tentative d’évasion. Et enfin il a mit en cause près de 63 personnes, dont un ancien ministre et plusieurs membres du parlement, en déclarant que l‘armée colombienne travaillait avec des paramilitaires d’extrême droite. Un procès long et tumultueux.

Une victoire contre le trafic de drogue

Finalement, l’arrestation du Chef du Clan Del Golfo marque un second tournant dans la lutte contre la drogue de la Colombie après l’arrestation de Pablo Escobar en 1993. Néanmoins, le pays reste le premier producteur mondial de cocaïne et les États-Unis le principal marché. Accompagnant ce trafic, les violences continuent d’augmenter.

À lire aussi : 5 éléments pour comprendre les narcotrafiquants : Pablo Escobar (Partie 1)

About author

Journaliste
Related posts
À la uneCulturePop & GeekSorties

Japan Expo : tout savoir sur l’édition 2022

À la uneFranceSanté

Covid-19 : qui peut avoir accès à la 4ème dose de vaccin ?

À la uneInternational

Etats-Unis : la Cour suprême annule le droit à l’avortement

À la uneInternational

C’est quoi les fameux canons Caesar au centre du jeu dans la guerre en Ukraine ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux