À la uneFrance

C’est quoi cette affaire du “Kohlantess” ? 

A la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne, des détenus et des surveillants se sont affrontés dans un “Kohlantess”, une parodie du célèbre jeu télévisé Koh-lanta. 

Le concept de « Kohlantess« 

Vendredi 19 août, une vidéo est publiée sur YouTube montrant des détenus de la prison de Fresnes et des surveillants s’affronter dans une course de karting. Le jeu appelé Kohlantess fait référence à l’émission Koh-Lanta. C’est le youtubeur Djibril Dramé qui a créé le concept du “Koh-Lanta des cités”. Cette fois-ci, il est venu tourner sa vidéo dans la prison de Fresnes. Pour cela, 3 équipes ont été créées, une constituée de détenus, un autre de surveillants et la dernière de jeunes de cité. Les 3 équipes ont alors dû participer à un quizz, une course de karting et à plusieurs jeux d’eau. 

YouTube video

Ce n’est pas la première fois que le youtubeur met en place ce jeu. En effet, en juillet dernier il a publié une vidéo dans laquelle on voit des policiers et des jeunes s’affronter, mais cette fois-ci dans une cité. 

Quel est le but de ce jeu ? 

Au début de la vidéo, le présentateur et créateur Djibril Dramé explique pourquoi il a créé “Kohlantess”. Ce dernier souhaite “sensibiliser les jeunes et les moins jeunes” à la question des détenues. 

D’accord, toutes les personnes qui sont là le sont pour une bonne raison et la voie de la réinsertion passe par le travail en prison, mais on a aussi un devoir de ne pas les mettre de côté

Djibril Dramé

Le but est aussi de présenter au grand public le travail de plusieurs associations. En effet, chaque équipe en supporte une. Par exemple, les surveillants ont soutenu l’association Arc-en-Ciel, qui vient en aide aux enfants malades. 

De vives réactions 

Après la publication de la vidéo “Kholantess”, beaucoup de politiciens ont critiqué la mise en place du jeu. Le député LR Éric Ciotti a exprimé son désaccord sur Twitter : “Nos prisons ne sont pas des colonies de vacances dans lesquelles détenus et gardiens tissent des liens d’amitié.” Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a annoncé qu’une enquête est ouverte.

Jean-Christophe Petit, surveillant et représentant syndical Ufap à Fresnes, explique dans le JDD que “les détenus de la vidéo ont été choisis parmi des hommes inscrits à l’école de l’établissement, tous condamnés à de courtes peines ». De son côté, Enzo Angelosanto, producteur de l’émission, a affirmé qu’il a reçu toutes les autorisations nécessaires pour mettre en place le jeu. Le ministère de la Justice confirme que l’événement a été validé par l’administration.   

À lire aussi : Rodéos urbains : quelles mesures vont être prises par le gouvernement ?

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

Secret Story : où peut-on revoir toutes les saisons de l'émission ?

À la uneInternationalPolitique

Comment sont choisis les jurés dans les procès aux Etats-Unis ?

À la uneSport

Jeux Olympiques 2024 : quel est le rituel d’allumage de la flamme olympique ?

À la uneSéries Tv

"Erica" : Julie de Bona et Grégory Fitoussi réunis dans la série de TF1

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux