À la uneSéries Tv

C’est quoi “The Idol”, cette série présentée à Cannes avec The Weeknd et Lily-Rose Depp ?

Lundi 22 mai, les deux premiers épisodes de The Idol ont été présentés en avant-première au festival de Cannes. Et la série fait déjà couler de l’encre…

Projeté au Grand Théâtre Lumière ce lundi, le visionnage de The Idol a suscité beaucoup de réactions. Et pas que des bonnes… Le caractère “dérangeant” de la dernière production HBO fait parler.

The Idol a été réalisée par Sam Levinson (réalisateur d’Euphoria), produite par Reza Fahim, et enfin coproduite et co scénarisée par le chanteur Abel Tesfaye alias The Weeknd. Il a également écrit la trame narrative de la série qui est, par ailleurs, directement inspirée de la trajectoire ascendante puis décadente de Britney Spears. La chanteuse est citée dans le premier épisode. Le synopsis est le suivant : Suite à sa dernière tournée entachée par une dépression nerveuse, Jocelyn (Lily Rose Depp) est déterminée à récupérer son titre de pop star la plus populaire et sexy d’Amérique. Tedros (The Weeknd), un propriétaire de boîte de nuit au passé trouble, ranime la flamme en elle. Cette nouvelle romance l’entraînera-t-elle au sommet de son art, ou la fera-t-elle basculer dans les tréfonds de son âme ?

A lire aussi : Festival de Cannes : qui était la vraie Jeanne du Barry ?

YouTube video

Les critiques

Censée raconter les coulisses de l’industrie musicale, les médias reprochent à la mini-série ( du moins à ses deux premiers épisodes ) de s’écarter des considérations musicales et d’axer davantage sur la relation de la Popstar avec Tedros et l’emprise qu’il a sur elle. “Scènes dérangeantes”, “hypersexualisation de la femme”, “promotion de la culture du viol”, la satire dramatique fait déjà scandale. Dans la presse, elle est qualifiée de “scabreuse et extrêmement sexualisée“ (FranceInfo) , de “ téléfilm érotique cheap et malsain ” (TF1 Info) , et pour Variety la série a même des allures de « fantasme masculin sordide ». Une réplique a d’ailleurs particulièrement choqué lors de la projection : lors d’un rapprochement entre Jocelyn et Tedros, l’assistante de la jeune femme la met en garde : « Ce mec pue le viol« , mais Jocelyn rétorque « Moi, j’aime ça, c’est précisément ce qui me plaît chez lui« . De nombreux articles révèlent également les coulisses désastreuses de la série. Une enquête, menée par le magazine américain Rolling Stone, fait d’ailleurs état d’un tournage “chaotique et hors de contrôle”. Selon eux, c’est “une histoire d’amour dégradante au message creux ».

Face à toutes ces critiques, Sam Levinson a rétorqué « Nous savions que nous faisions un show provocant » avant de continuer « Ils sont libres d’écrire ce qu’ils veulent. Le seul problème, c’est qu’ils ont omis tout ce qui n’entrait pas dans l’histoire qu’ils voulaient raconter. » En tout cas, le showrunner d’Euphoria s’est vanté auprès de sa femme. « On va voir la plus grosse série de l’été « . Quant à Lily Rose Depp, elle a chanté les louanges du réalisateur auprès de la presse américaine. « Il est, pour de nombreuses raisons, le meilleur réalisateur avec lequel j’ai jamais travaillé. Je ne me suis jamais sentie aussi soutenue ou respectée dans un espace créatif, et ma contribution et mes opinions n’ont jamais été aussi appréciées ».

Le 5 juin, The Idol sera diffusée sur Prime video, pour les adhérents avec le pass Warner.

About author

Journaliste
Related posts
À la uneMédias

The Voice : où en sont nos favoris après cette dernière soirée des Battles ?

À la uneSport

IndyCar - Théo Pourchaire va effectuer ses débuts en IndyCar à Long Beach !

ActualitéSéries Tv

Que sont devenus les acteurs de La petite maison dans la prairie ?

À la uneEquitationSport

Comment on note les épreuves de saut d'obstacles aux JO ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux