ActualitéInternational

C’était le 2 juin 1953… le couronnement d’Elizabeth II, événement planétaire

Le couronnement d’Elizabeth II le 2 juin 1953 marque le début du règne le plus long de l’histoire britannique. Sixième femme à monter sur le trône, la monarque est restée près de sept décennies à la tête de la royauté britannique. Retour sur ce jour historique.

Le premier couronnement diffusé à la télévision

Le couronnement de la reine Elizabeth II est le premier à avoir été diffusé en entier et en direct à la télévision, et ce malgré l’avis défavorable du Premier ministre, Winston Churchill. Elizabeth II, qui le considère pourtant comme un mentor, n’écoute pas ses conseils et insiste pour que l’événement se déroule devant les caméras.

À l’époque, moins d’un tiers de la population britannique possède un poste de télévision. A l’annonce de la diffusion en live du couronnement, un grand nombre des sujets de sa majesté d’entre s’empresse d’acheter ou de louer un téléviseur pour l’événement. Ainsi, le 2 juin 1953, les gens suivent l’évènement depuis leur salon, mais aussi dans les cinémas et les salles de concert. Le couronnement durera six heures.

Près de 20 millions de Britanniques – soit 40 % de la population à l’époque – suivent la cérémonie à la télévision, en noir et blanc, sur la BBC. La télévision devient alors un véritable phénomène de société en Angleterre. L’événement est également retransmis dans quatre autres pays : la France, la Belgique, les Pays-Bas, et l’Allemagne. Ce jour-là, l’audience télévisuelle mondiale du couronnement est estimée à 277 millions de téléspectateurs. L’enregistrement du film sera aussi envoyé dans les heures qui suivent le direct par avion dans d’autres pays, notamment aux Canada et aux États-Unis.

Un défilé incroyable

À 10h15, ce 2 juin 1953, Elizabeth II quitte Buckingham Palace direction l’abbaye de Westminster dans un carrosse doré, le « Gold State Coach« , long de 7 mètres et orné de feuilles d’or. Le carrosse était utilisé pour les couronnements de chaque monarque depuis Georges IV en 1821 . À ses côtés se trouve son époux le prince Philip, duc d’Edimbourg. Ce dernier est Prince consort, d’après le titre donné à l’époux du souverain dans les monarchies qui autorisent les femmes à monter sur le trône.

Plus de 2.000 journalistes et 500 photographes de 92 pays sont postés sur son trajet. Plus de 3 millions de britanniques sont descendus dans les rues de Londres en espérant apercevoir leur nouvelle reine. Des milliers de spectateurs ont même passé la nuit sur place, malgré la pluie, afin d’être au plus près du convoi royal lors de son passage. Le cortège qui escorte la reine le jour du couronnement est composé de la Brigade des gardes, des contingents des forces armées des nations du Commonwealth, mais aussi des carrosses transportant les chefs d’État et les têtes couronnées.

Le couronnement

Arrivée devant l’abbaye à 11 heures, elle découvre la vaste foule venue l’apercevoir. À l’intérieur, ils sont plus de 8 000 invités à l’attendre : des membres de la famille royale évidemment, d’autres du gotha international, mais aussi, des chefs d’État, des membres du gouvernement britannique… Entre les invités se glissent pas loin de trente cameramen, filmant de l’intérieur tout le sacrement. La cérémonie religieuse, qui a nécessité 15 jours de répétitions, débute au moment où Elizabeth II entre. À la fin, elle sera sacrée reine.

Devant l’autel, la reine prononce le serment du couronnement, promettant de rendre ses jugements selon la loi et la justice, de défendre la religion protestante et de protéger l’Église d’Angleterre, jurant aussi de gouverner chacun des pays dont elle a la responsabilité selon leurs lois et coutumes respectives. Puis, assise sur la Chaise du couronnement, la Chaise du roi Edouard, elle reçoit l’onction de l’archevêque de Canterbury. Il lui remet ensuite les deux sceptres royaux, l’orbe et la cape. Il pose la couronne sur sa tête, avant que l’assemblée entonne le fameux « God save the Queen« . Absent notable du couronnement : Edouard VIII, duc de Windsor et oncle d’Elizabeth II. Fâché avec le clan Windsor depuis son abdication, il avait refusé de porter la couronne pour protéger son histoire d’amour avec l’Américaine, Wallis Simpson.

L’apparition au balcon

À la suite de la cérémonie religieuse, la reine Elizabeth II, officiellement couronnée, quitte l’abbaye dans son carrosse doré pour rejoindre le palais de Buckingham. Sur le trajet, les millions de Britanniques s’exclament : « We want the Queen ! » (« On veut la reine ! », en français). Ils n’attendent tous qu’une chose avec impatience, l’apparition de la reine au balcon de son palais. Accompagnée des membres de la famille royale, la reine Elizabeth II fait sa première apparition au balcon du palais de Buckingham en début d’après-midi, face à la foule venue l’acclamer.

Elle rentre ensuite pour assister au premier des deux banquets de couronnement auquel participent la famille royale, ainsi que les dignitaires des pays étrangers et du Commonwealth. Au second banquet sera servi le « Poulet du couronnement », une recette de poulet froid avec une sauce au curry concoctée spécialement pour l’occasion. La reine apparaîtra une dernière fois au balcon du palais à minuit.

Elizabeth II a marqué l’histoire du siècle dernier en devenant ce jour-là, la sixième femme à monter sur le trône britannique et la monarque qui aura régné le plus longtemps dans l’histoire britannique.

A voir aussi : C’était le 6 février 1952… Elizabeth devenait Reine d’Angleterre

About author

Journaliste
Related posts
À la uneInternational

Une société chinoise nomme un robot comme PDG

ActualitéSéries Tv

On regarde ou pas ? Hartley cœur à vif, nouvelle version de la série des années 90

ActualitéFranceSociété

5 éléments pour comprendre … l’affaire Péchier 

ActualitéFranceSociété

Quelles sont les 5 meilleures villes étudiantes de France ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux