À la uneActualitéFranceSociété

Chevaux mutilés : Un homme placé en garde à vue dans le Haut-Rhin

Un homme de 50 ans a été interpellé ce lundi dans le Haut-Rhin et placé en garde à vue selon les informations du Parisien. Il est suspecté d’avoir mutilé un cheval et deux poneys dans l’Yonne.

Mise à jour : L’homme a été remis en liberté en fin de soirée. Après vérification de son alibi et exploitation de son téléphone portable, l’homme a été, selon nos informations, remis en liberté sans charge retenue

La macabre enquête des chevaux mutilés avance enfin. Selon une information du Parisien, un homme de 50 ans a été interpellé et mis en garde à vue dans le Haut-Rhin, suspecté d’avoir commis des actes de violence envers un cheval et deux poneys dans l’Yonne. « C’est un homme sur qui des soupçons se portaient depuis un bon moment » rapporte une source proche de l’enquête. L’individu auditionné fait suite au portrait-robot réalisé à la suite d’une attaque de chevaux dans la nuit  24 au 25 août dernier. Le président d’un Ranch avait été réveillé par les cris de ses chevaux et avait constaté la présence de deux hommes. L’un d’eux lui avait entaillé l’avant-bras gauche avec une serpette, avant de prendre la fuite. Le quinquagénaire a été interpellé par les gendarmes de la section de recherches de Dijon et son domicile a été perquisitionné. À priori, il n’aurait aucune liaison avec le milieu équestre, mais serait déjà connu de la justice pour des affaires de stupéfiants. « On doit confirmer son implication dans cette affaire, et vérifier qu’il n’est pas concerné par d’autres agressions sur des animaux », explique le parquet de Sens en charge de l’enquête.

Une série noire de 36 cas

Depuis de nombreuses semaines, les attaques se multiplient et plus d’une trentaine d’attaques de chevaux ont été recensées en France. Les chevaux sont victimes d’actes de barbarie dans leurs enclos avec le même mode opératoire : les chevaux sont retrouvés morts dans les prés avec une oreille découpée ou blessés à l’arme blanche. Les derniers cas se sont avérés très sanglants avec des bêtes énucléés ou mutilés au niveau des organes génitaux. Une enquête d’envergure nationale a été lancée.

À lire également : Chevaux mutilés : Mais qui en veut à nos chevaux ?

Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP

About author

Journaliste spécialisé dans le Sport
Related posts
À la uneActualitéInternationalPolitiqueSport

Le Royaume du Bahreïn à l'attaque du sport

À la uneCultureMusique

Wejdene, présidente de la France dans son premier album "16"

À la uneActualitéMode-femmeRégions

Jessica La Corte en lice pour Miss Bretagne 2020

ActualitéMode-hommeRégions

10 prétendants au titre de Mister Bretagne se sont retrouvés à Perros-Guirec

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux