ActualitéCultureLittérature

Comprendre La Peau de chagrin de Honoré de Balzac en 5 minutes

Alors que le bac de français est dans moins d’un mois, la Peau de chagrin de Honoré de Balzac est l’une des oeuvres au programme. Comprendre cette oeuvre est un atout pour faire l’effet et se démarquer devant le jury.

Il faut juste se plonger dedans ! Avis à tous les élèves de première. Les dates des oraux du bac de français auront lieu du lundi 24 juin au vendredi 05 juillet 2024. Après une préparation de 30 minutes, vous disposerez de 20 minutes pour faire une explication de texte et présenter une œuvre littéraire. Entre la poésie, le roman, le théâtre et la littérature d’idées, 12 oeuvres composent le programme. Parmi ces dernières, le roman La peau de chagrin de Honoré de Balzac s’inscrit dans le parcours « les romans de l’énergie : création et destruction ». Balzac a écris 90 romans, réunis dans une même oeuvre : La Comédie humaine. Il y décrit minutieusement la société de son époque tout en distillant certaines idées et morales.

Entre réalité et fantastique

C’est une oeuvre impossible à classer. Le lecteur se retrouve dans un carrefour entre la nouvelle fantastique, le conte oriental et le roman réalisteBalzac est un auteur réaliste qui détaille le physique et la personnalité de ses personnages. Il y décrit aussi le Paris des années 1830. Mais La Peau de chagrin n’est pas vraiment réaliste. C’est un peu fantastique. Le lecteur hésite en permanence entre une lecture rationnelle des événements et une lecture surnaturelle. D’ailleurs, Balzac s’est inspiré de Les Milles et Une Nuit pour ce roman. Dès lors, il est possible d’associer la peau de chagrin à la lampe magique d’Aladin.  

La Peau de chagrin : une allégorie de la vie humaine

La Peau de chagrin est paru en 1831. À cette date, la France est dans une époque importante de son Histoire. Elle marque le début de la monarchie de Juillet, une période de grandes mutations sociales et politiques qui imprègnent l’œuvre de Balzac. L’ouvrage présente Raphaël de Valentin qui échoue dans ses ambitions et ses relations amoureuses jusqu’à penser au suicide. Sur sa route, dans un magasin d’antiquité il trouve une peau de chagrin qui lui permet d’assouvir ses désirs. Toutefois, à chaque voeux énoncé, la peau rétrécie à l’image de sa vie. De ce fait, la peau est un pouvoir comme une malédiction. Ce talisman, symbole de désir et puissance, représente le coût des ambitions humaines. La Peau de chagrin est donc une conception de l’existence humaine. La vie des Hommes dispose d’un capital d’énergie que le désir et la volonté consume jusqu’à la destruction de l’être.

Raphael de Valentin près du talisman en présence de l’antiquaire.

Du destin à la fatalité

Destin et fatalité sont les thématiques au centre du roman. Le protagoniste, Raphaël de Valentin, acquiert la peau de chagrin magique. Ce symbole puissant reflète l’idée que chaque désir satisfait rapproche l’homme de sa fin, illustrant une vision fataliste de l’existence et l’impossibilité d’échapper aux conséquences de ses choix. Le roman explore également la tension entre le désir humain et ses frontières. Raphaël est constamment déchiré entre ses volontés personnelles et la prise de conscience que leurs réalisations le mènent à sa perte. Malgré son pouvoir apparemment illimité, Raphaël fait face à une profonde solitude et un isolement. Même ses relations amoureuses vont l’égarer. Pauline représente l‘amour pur et désintéressé, tandis que Fœdora incarne la séduction et la superficialité. L’amour est alors une énergie a cheval entre création et destruction. Le roman nous le montre puisqu’il meurt à la suite d’une nuit de désirs. Balzac souligne alors comment une quête incessante de bonheur peut être destructrice. Son roman suggère que la vie est éphémère et que la recherche de plaisir est souvent vaine face à l’inéluctabilité de la mort. Quelle ironie de vouloir déjouer la mort.

Raphaël et Pauline dans le film de Alain Berliner

La Peau de Chagrin, un roman engagé?

À travers La Peau de chagrin, Balzac peint un tableau saisissant de la société parisienne du début du XIXe siècle. Il met en lumière les luttes de classe comme la recherche de reconnaissance sociale. Il critique ainsi la superficialité, l’hypocrisie et la corruption qui y règnent. Les différents personnages que rencontre Raphaël représentent divers aspects de cette société : des aristocrates décadents aux commerçants cupides, en passant par les intellectuels désabusés. Dans ce roman, deux protagonistes s’opposent avec deux philosophies et deux destins différents. Raphael qui rêve de succès voit sa vie se consumer à mesure que la peau de chagrin rétrécie. L’antiquaire, lui, représente la sagesse, une énergie créatrice et qui atteint tranquillement 120 ans.

Dans La Peau de chagrin, Raphael est punit d’avoir préféré le vouloir et le pouvoir à la sagesse de l’antiquaire. Il va essayé de conjurer son sort en tentant de s’enfuir. Le désir est au final une tendance qui se révèle être néfaste. Balzac veut prouver que finalement, le savoir est une énergie créatrice qui fait face aux énergies destructrices tel que le pouvoir et le vouloir.

« Vouloir nous brûle et pouvoir nous détruit, mais savoir laisse notre faible organisation dans un perpétuel état de calme »

La Peau de Chagrin, Honoré de Balzac

À lire aussi : « Balzac académie » : la nouvelle téléréalité intello

About author

Journaliste
Related posts
ActualitéMusiqueSorties

De quand date la fête de la musique ?

ActualitéCinéma

On regarde ou pas ? Le comte de Monte-Cristo avec Pierre Niney

ActualitéCinéma

On a revu pour vous ... La folle histoire de l'espace de Mel Brooks

ActualitéCinéma

5 choses à savoir sur Le Fabuleux destin d’Amélie Poulain avant sa ressortie en salles 

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux