Séjours à thèmesVoyages

Conseils pour bien traiter son dossier Erasmus/Micefa

Dans l’année 2013-2014, près de 300 000 étudiants ont bénéficié du programme Erasmus pour passer un semestre à l’étranger et chaque année, ce nombre ne fait qu’augmenter. On vous donne donc nos conseils si vous envisagez de préparer un dossier Erasmus ou Micefa.

 

Préparer un dossier pour une candidature à une université à l’étranger peut être une vraie galère. C’est pourquoi nous vous donnons nos conseils principaux afin d’être sûr que vous ne perdrez pas de temps pour des tâches administratives simples.

 

Tout d’abord, c’est quoi la différence entre Erasmus et Micefa ?

Erasmus permet de passer un semestre ou une année dans une université d’accueil mais cela surtout en Europe (d’autres pays sont partenaires hors Europe). Le programme Micefa, lui, concerne les échanges aux Etats-Unis et au Canada. Pour choisir son programme, il faut donc tout d’abord décider vers quel pays on préfère orienter sa candidature.

Il existe d’autres programmes comme le BCI par exemple pour le Québec.

 

Préparer son dossier Erasmus et/ou Micefa

La première chose à savoir est que préparer un dossier pour partir à l’étranger dans une université partenaire doit être fait à l’avance. Passé la date d’échéance choisie par l’université ou le programme, il est trop tard et il faut reporter à l’année prochaine. Il faut donc anticiper bien à l’avance toutes les tâches administratives et les papiers qu’il faudra fournir.

Chaque université a son fonctionnement mais les règles et les papiers sont en général les mêmes pour tous. Pour aller plus vite, on utilisera l’exemple de la fac Panthéon-Sorbonne mais c’est le même principe pour les autres.

 

Etape 1 : Aller sur le site internet de votre fac.

A l’université, il faut tout faire soi-même. Inutile d’attendre que les secrétaires et responsables vous aident, en général ils vous renverront vers quelqu’un d’autre. Il faut donc vous prendre en main et la première chose à faire et de se rendre sur le site internet de votre université.

Une fois dessus, c’est la partie “Internationale” qu’il va falloir enregistrer comme raccourci car vous vous y réfèrerez souvent.

Plusieurs programmes d’échanges apparaissent ensuite et il suffit de choisir “Erasmus” pour accéder aux infos le concernant ou “Micefa” pour ce programme.

A ce moment-là, les diverses étapes sont spécifiées pour la réalisation du dossier et, encore une fois, il va falloir faire tout vous même. S’il y a des rendez-vous à prendre, il ne faut pas attendre et s’y prendre deux, voire trois mois en avance au cas où il manque un papier. Par exemple, l’université Paris 1 demande un contrat de projet d’étude qui doit être signé et approuvé par un enseignant référant. Il est donc plus prudent d’aller le voir bien longtemps avant la date d’échéance pour être sûr que si le contrat ne lui va pas, vous ayez le temps de modifier ce qu’il demande puis d’envoyer le dossier dans les temps.

 

Etape 2 : Passer les tests de langue.

Lorsque vous partez à l’étranger, vous allez sûrement devoir suivre des cours en anglais, espagnol ou autre selon le pays. Pour être accepté, il va falloir fournir une attestation du niveau de langue.

Par exemple, si vous partez dans un pays ou les cours sont en anglais, il faut passer le TOEFL ou l’IELTS (il est conseillé de privilégier le TOEFL à l’IELTS car il est plus universel).

 

Certaines universités proposent des cours d’entraînement, mais on peut aussi se servir des livres de conseils et d’exercices disponibles dans les bibliothèques universitaires.

 

 

Les tests de langue sont aussi à anticiper car il se peut que la prochaine date disponible ne soit que dans des semaines et l’attestation de résultat est à fournir dans le dossier. Il faut donc la recevoir à temps. En France, passer le TOEFL coûte 245$. Il vaut donc mieux être bien préparé pour ne pas avoir à le passer deux fois. Il dure 4h, s’effectue entièrement sur ordinateur et combine compréhension orale et écrite et expression orale et écrite. Le score demandé dépend des universités. Certaines exigent un résultat minimum de 80/120, d’autres de 100/120. Le résultat est valable deux ans.

 

Attention : il faut aussi s’assurer que votre passeport sera bien valable durant votre période d’échange. Sinon, il faut prendre rendez-vous à la mairie au plus vite car il faut fournir une photocopie du passeport valable dans le dossier.

 

Etape 3 : Demander à des professeurs des lettres de recommandations.

Dans le dossier, il est très fréquent que deux, voire trois lettres de recommandations de professeurs soient requises. Il faut donc là encore anticiper. On peut s’y prendre l’année d’avant pour être certain que les professeurs vous connaissent bien ou en début d’année mais il faut être sûr qu’ils n’oublieront pas que vous avez une date d’échéance dans quelques semaines.

En général, les dossiers sont à remettre en Novembre. Cela ne laisse donc pas beaucoup de temps si l’année commence mi-septembre pour monter le dossier et il vaut mieux le commencer pendant les vacances d’été ou demander les lettres de recommandations à la fin de l’année précédente.

Attention, il arrive que certains organismes demandent une présentations et des éléments particuliers à faire apparaître sur les lettres. Micefa par exemple a une présentation particulière à respecter et demande à ce que les lettres soient fermées dans une enveloppe avant de les joindre au dossier.

Ces lettres de recommandations doivent parfois être traduites dans la langue de votre université d’échange. Certaines acceptent parfois que vous le fassiez vous même, sinon vous pouvez toujours demander de l’aide à votre professeur d’anglais.

 

Etape 4 : Prendre rendez-vous avec son banquier.

Vous devrez en effet presque tout le temps fournir une attestation financière prouvant que vous avez les fonds nécessaires pour vivre un semestre à l’étranger. Le montant dépend des universités. Aux Etats-Unis, il s’évalue à environ 10 000$, mais cela peut varier en fonction de l’emplacement et du coût de la vie sur place évalué.

Il faut donc prendre rendez-vous avec son banquier, (vous l’avez deviné, bien en avance) afin de discuter du financement de vos études. Vous pourrez alors opter pour un prêt étudiant par exemple. Il faudra en tout cas que l’attestation prouvant que vous avez les fonds nécessaires soit signée par votre banquier. Une autre est à signer si vos parents financent vos études (ils sont appelés “sponsors”). Vous pouvez tout à fait allier les deux également.

A savoir : les bourses sont bien plus simples à obtenir lorsque l’on part avec le programme Erasmus qu’avec Micefa. Il faut là encore se renseigner sur celles qui sont offertes et évaluer si vous y êtes éligibles.

 

Etape 5 : Rédiger ses lettres de motivations et actualiser son CV.

Plusieurs lettres de motivations sont à fournir dans le dossier si vous avez fait plusieurs voeux. Il faut en général les rédiger dans la langue dans laquelle vous suivrez vos cours (en anglais, en espagnol…) et même parfois également en français.

Vous devez aussi mettre à jour votre CV et le joindre. Il est donc toujours mieux d’en avoir un bien présenté. Là aussi, il est parfois demandé à ce qu’il soit fait dans la langue de vos cours.

De plus, il faut également fournir les relevés de notes et ceux-ci sont également souvent à transcrire. Pour cela, il faut trouver l’équivalent des notes dans votre pays d’accueil et traduire vos matières.

Cependant, Micefa demande à ce que les notes restent sur 20 mais que seulement les intitulés des matières soient retranscrits. Il faut donc faire attention aux consignes de chaque programme. En général, ces relevés transcrits sont à faire signer par un secrétaire (des L3 par exemple si c’est l’année durant laquelle vous comptez partir).

 

 

Particularités de Micefa

Micefa a souvent des exigences particulières à la composition du dossier. Il faut d’ailleurs en préparer plusieurs. Un premier est à déposer en Novembre. Ensuite, si vous êtes présélectionnés, il faut en envoyer un autre (avec d’autres pièces) en Décembre (accompagné de deux chèques de 150€).

Un entretien est ensuite à passer en janvier en anglais si vous avez été présélectionné une deuxième fois. Micefa vous oriente seulement en février dans une université particulière d’accueil et un nouveau dossier est à envoyer à celle-ci (entre février et avril pour le premier semestre et entre juillet et septembre pour le deuxième).

Il vaut donc mieux lire toutes les informations sur leur site pour être sûr que le dossier est complet.

A savoir : Dans vos voeux Micefa, les consortiums d’université (tels que CSU ou CUNY) ne consistent qu’en un seul voeu et les trois voeux doivent être dans trois états différents. Vous pouvez donc faire 3 voeux ainsi :

Voeux 1 : CSU Long Beach, Los Angeles, San Diego, San Fransisco (4 campus du consortium sont à choisir)

Voeux 2 : University of Miami

Voeux 3 : Manhattan College

 

En résumé, préparer un dossier Erasmus ou Micefa prend donc beaucoup de temps et nécessite à ce que l’on s’y prenne à l’avance pour être sûr que le dossier sera complet avant la date d’échéance. N’ayez pas peur de toutes ses tâches administratives, vous serez bien content d’en être venu à bout une fois à l’étranger.

 

A lire aussi : Pour ses 30 ans, Erasmus a désormais sa propre application sur smartphones.

Related posts
À la uneActualitéBrèvesEconomieFrancePolitiqueVoyages

Le gouvernement met en place une nouvelle écotaxe sur les billets d'avion

city-breakVoyages

Passez des vacances inoubliables dans l'Hérault !

Bons PlansVoyages

En voyage, optez pour la location de voiture

city-breakVoyages

Réservez votre gîte pour profiter de toutes les activités au lac de Vouglans !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux