ActualitéFranceSantéSociété

Convaincus d’un lien entre vaccination et autisme, des parents vont poursuivre des laboratoires en justice

Une centaine de familles convaincues de l’existence d’un lien entre vaccination et autisme vont mener une action de groupe contre quatre laboratoires pharmaceutiques.

 

Mauvaise nouvelle pour le gouvernement qui souhaite rendre 11 vaccins obligatoires en 2018 (au lieu de 3). Des centaines de parents veulent mener une action de groupe contre quatre laboratoires pharmaceutiques. Ils sont en effet convaincus qu’il existe un lien entre vaccination et autisme.

Cette action, introduite par l’association Autisme Vaccinations devant le tribunal de grande instance de Paris, vise les laboratoires Sanofi, Pfizer, Eli Lilly et GlaxoSmithKline. Les familles concernées veulent “demander réparation des dommages causés par la vaccination pédiatrique”, qu’elles pensent responsables des cas d’autisme chez leurs jeunes enfants.

Cependant, cinq études américaines indépendants menées depuis près de vingt ans n’ont trouvé aucun lien entre les deux. John Oliver en a d’ailleurs parlé récemment dans “Last Week Tonight”.

 

Martine Ferguson-André, décrite comme une “militante acharnée” et membre de la comission santé d’Europe Ecologie-Les-Verts, se trouve à la tête de cette action. Elle affirme que son fils est devenu autiste après avoir été vacciné cinq fois à l’âge de dix mois. Pour elle, le problème vient du thiomersal, conservateur contenant du mercure, qui a été retiré par précaution des vaccins en 2000 par les autorités de santé.

Elle est d’ailleurs convaincue que “sa vie (est) en jeu” depuis sa prise de responsabilité dans la lutte anti-vaccins. Elle assure au Parisien que son appartement a été “fouillé” et qu’elle a reçu “des lettres anonymes de menaces de mort”.

Le quotidien précise d’ailleurs que Martine Ferguson-André organise des projections du documentaire conspirationniste Vaxxed. Celui-ci a été réalisé par un ancien médecin britannique radié de la profession après avoir été reconnu coupable de fraude scientifique par l’équivalent anglais du Conseil de l’ordre des médecins.

 

A lire aussi : Un patch développé comme alternative au vaccin contre la grippe pour les phobiques des piqûres.

Related posts
À la uneFrancePolitiqueSociété

Désormais, les forces de police n’utiliseront plus la « clé d’étranglement » comme technique d'interpellation

À la uneEconomieEntrepreneurFranceHigh TechNumériquerecrutement

"Aider des entreprises depuis mon ordinateur est incroyable"

À la uneFaits DiversFrance

Paris : une voiture provoque la mort d'une personne en percutant la terrasse d’un bar

À la uneActualité

Prince, Billie Eilish...les 5 albums à ne pas manquer cette semaine

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux