À la uneActualitéFootSport

Coupe de la Ligue (finale) : Angel Di Maria, l’ange salvateur du Paris Saint-Germain

Le Paris Saint-Germain a remporté samedi soir la finale de la Coupe de la Ligue face à Monaco (4-1). Un homme a ébloui cette finale : Angel Di Maria.

L’enjeu était énorme pour Paris. Presque un mois après l’humiliation européenne face au FC Barcelone (1-6), cette finale de Coupe de la Ligue était une histoire de suprématie nationale. Face à un Monaco séduisant, jeune, leader de la Ligue 1, et qui affole les statistiques en Europe, il s’agissait de montrer qui était le patron en France. Porté par son leader technique Angel Di Maria, le PSG a envoyé un signal fort.

Et Di Maria a marqué de son sceau cette finale. Sur l’ouverture du score de Julian Draxler (4ème), il a d’abord eu la lucidité, face à Subasic, de décaler l’Allemand à la limite du hors-jeu. Puis Draxler lui a rendu la pareille en le trouvant démarqué dans la surface monégasque. Une nouvelle fois seul face à Subasic, l’Argentin a sorti un astucieux pointu du pied gauche pour mettre le ballon hors de portée.

Et sur le sublime troisième but d’Edinson Cavani, c’est Di Maria qui s’est battu pour récupérer le ballon et le donner à Verratti. L’Italien n’avait plus ensuite qu’à servir Cavani pour le but du break. Et il a enfin, comme un bouquet final, offert le quatrième but à l’attaquant uruguayen, après un superbe débordement dans la surface côté gauche.

La finesse technique de Di Maria

Mais ce qui aura également marqué le match, c’est cette impression de facilité technique. Ce sentiment que la chaussure gauche de Di Maria était recouverte de glu pour l’occasion. Ce samedi soir, c’est simple, l’ancien du Real Madrid était chaud. Contrôles impeccables, conduite de balle fluide, dribbles, accélérations, feintes de corps, passements de jambes…C’était un véritable récital technique.

Les spectateurs du Parc OL ont assisté, comme promis, à une finale de gala. Les 20 000 supporters parisiens se sont régalés à voir leur équipe gagner un titre de cette manière. Et ils ont eu le bonheur de voir ce samedi soir le vrai Angel Di Maria. Lui qui avait passé une première partie de saison à côté de ses pompes. Lui qui, il y a un mois au Camp Nou face au Barça, avait oublié de servir Cavani, tout seul, pour marquer le but du 2-3 et assurer la qualification en quarts de finale de la Ligue des champions. Ce samedi soir au Parc OL, la natif de Rosario a chassé les mauvais esprits du Camp Nou. Et il a au passage été élu homme de cette finale.

Alors qu’on craignait que le PSG perde tout cette saison, le club de la capitale a remporté une quatrième Coupe de la Ligue consécutive. Et il a surtout envoyé un signal à l’AS Monaco. Deuxième en Ligue 1, à trois points du leader monégasque, Paris voudra maintenant montrer en fin de saison qu’en France, il n’y a qu’un seul patron.

Related posts
À la uneMédias

The Voice : qui sont les candidats qualifiés pour la finale ?

ActualitéFootSport

Milan AC et l’Inter Milan : une rivalité historique 

À la uneMédiasMusiqueSport

Euro 2024 : quel groupe de musique choisi par TF1 ?

À la uneFaits DiversInternational

Traque de Mohamed Amra : c’est quoi la “notice rouge” émise par Interpol ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux