À la uneActualitéFrance

C8 devra payer 3 millions d’euros pour son canular homophobe

Cyril Hanouna

En mai dernier, le canular homophobe de Cyril Hanouna avait fait beaucoup de bruit. Le CSA rendait aujourd’hui son verdict.

Le CSA a rendu son bilan. C8 devra régler une amende de 3 millions d’euros après la diffusion, le 18 mai dernier, d’une séquence jugée homophobe. Lors du prime time de TPMP : Radio Baba, Cyril Hanouna, le présentateur vedette, se faisait en effet passer pour un homosexuel à la recherche de partenaires. “Ces personnes, principalement des hommes homosexuels, n’étaient pas informées de l’identité de leur interlocuteur et, croyant être dans le cadre d’une conversation privée, ont pour certaines d’entre elles dévoilé publiquement des informations relevant de leur vie intime et sexuelle”, écrit le CSA dans un communiqué.

« Le CSA a estimé qu’en diffusant cette séquence, la société C8 a gravement méconnu le principe de respect de la vie privée, ainsi que son obligation de lutter contre les discriminations », a précisé le conseil. Le CSA avait en effet reçu plus de 40 000 signalements de la part des internautes.

Cette sanction pécuniaire a été privilégiée à une suspension temporaire. En effet, l’émission et ses dérivés comptent pour la moitié du chiffre d’affaire de C8, avec 80 millions d’euros de revenus estimés.

La chaîne du groupe Canal + dénonce « un traitement inéquitable et discriminatoire », faisant part de « son incompréhension relative à l’acharnement du CSA sur son programme-phare ». C8 compte intenter un recours contre la sanction. Cyril Hanouna se réjouit quant à lui de son retour à l’antenne dans un message publié sur Twitter.

Related posts
ActualitéBrèvesEquitationFranceSport

Le groupe GL events partenaire avec le cavalier Olivier Perreau

À la uneActualité

Pourquoi il faut regarder The Seven Deadly Sins, le nouvel animé sur Netflix

À la uneActualité

Sarcelles : un jeune homme de 20 ans tué à coup de machette

À la uneActualitéFootSport

CAN : Le Cameroun réussit son entrée en lice, le Ghana pas aidé par l'arbitrage

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux