À la uneActualitéInternational

Trump interdit les personnes transgenres dans l’armée

Donald Trump a annoncé aujourd’hui que les personnes transgenres ne pourraient pas servir dans l’armée et cela parce que son “armée ne peut supporter le fardeau des coûts médicaux énormes et les pertubations que des personnes transgenres entraîneraient”.

 

Comme souvent, Donald Trump s’est emparé de Twitter pour annoncer sa dernière décision en date. Et aujourd’hui, le président américain a annoncé dans une série de trois messages que les personnes transgenres ne pourront finalement pas servir dans l’armée américaine.

Comme explication, un simple tweet de 140 caractères mais pour le moins insultant : “Notre armée doit se concentrer sur des victoires décisives et écrasantes et ne peut pas être entravée par les coûts médicaux énormes et les perturbations que les transgenres entraînent”.

“Après consultation de mes généraux et des experts militaires, soyez avisés que le gouvernement des Etats-Unis n’acceptera pas ou ne permettra pas…”

“…Les individus transgenres à servir dans une quelconque capacité dans l’armée américaine. Notre armée doit se concentrer sur une victoire décisive et totale…”

“…et ne peut supporter le fardeau des coûts médicaux énormes et les perturbations que des personnes transgenres dans l’armée entraineraient. Merci”

 

Un retour sur les décisions d’Obama

Cette décision s’inscrit dans un contexte de pression d’une partie du camp républicain pour remettre en cause les mesures prises sous les mandats de Barack Obama en faveur des personnes transgenres. Le sujet reste d’ailleurs très polémique aux Etats-Unis, malgré le petit nombre de personnes concernées. On se souvient par exemple de la polémique qu’avait créé la “guerre des toilettes” pour les transgenres.

De plus, Barack Obama avait décidé en juin 2016 que l’armée intégrerait des recrues transgenres dès le 1er juillet 2017. Une décision approuvée par l’ancien secrétaire à la Défense américain, Ashton Carter, qui avait déclaré : “Des hommes et des femmes transgenres ont été là avec nous, même si souvent ils devaient servir en silence”.

Trump avait assuré qu’il se battrait plus que Clinton pour les droits des personnes de la communauté LGBT+.

“Merci à la communauté LGBT! Je me battrai pour vous alors que Hillary ramène plus de personnes qui menacent vos libertés et vos croyances.”

Ironique donc puisqu’il a décidé, avec ses généraux, d’aller contre la décision prise par l’administration Obama en interdisant aux personnes transgenres de servir pour l’armée américaine.

Or, selon les estimations du ministère de la Défense, 2500 à 7000 personnes transgenres servent actuellement l’armée. D’après Le Point, “il s’agit de militaires qui ont déclaré leur orientation après leur intégration dans l’armée”. L’élu démocrate Mark Takano a tenu à saluer leur courage, en critiquant la mesure de Trump en utilisant le réseau préféré du président américain :

“Le président vient juste d’aller sur Twitter pour attaquer 15,000 membres du service trans qui risquent leurs vies pour protéger notre liberté. Quel courage.”

“A la communauté trans : ne laissez pas ce président – ou quiconque d’autre – vous faire questionner votre valeur. Des millions d’américains vous soutiennent.”

 

Related posts
À la uneBrèves

Uber lance Uber Pet pour voyage avec son animal de compagnie

À la uneActualité

Université de Cergy : Un formulaire pour détecter la radicalisation fait polémique

À la uneActualitéFootSport

Ligue 1 : Rudi Garcia, nouvel entraîneur de l'OL

À la uneActualitéFormule 1Sport

Grand Prix du Japon : Mercedes de nouveau sur le toit du monde !

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux