À la uneActualitéCulturePop & Geek

Le service de streaming Daisuki ferme ses portes

Daisuki ferme ses portes

Daisuki, service de streaming d’animation japonaise détenu par Bandai Namco, cessera toute activité le 31 octobre.

C’est désormais officiel : Daisuki.net, acteur international du streaming légal de séries d’animation japonaise, met fin à ses activités.

Il n’était déjà plus possible de souscrire à un abonnement premium depuis le 1er juillet. À compter du 31 août le service fermera sa boutique en ligne. Le 29 septembre la plate-forme Daisuki Next interrompra à son tour ses services. L’application ne pourra plus être téléchargée sur les stores iOS et Android à compter du 2 octobre. Enfin, Daisuki cessera toute activité le 31 octobre à 11h du matin (heure japonaise). Ses canaux de communication (dont les pages Facebook et Twitter) pourront être consultés jusqu’au 15 décembre.

Daisuki ferme ses portes

Exclusivement détenu par Bandai Namco depuis mars dernier, Daisuki est né en avril 2013 des efforts conjugués de Bandai Namco Holdings, Asatsu-DK et Aniplex réunis au sein du conglomérat Anime Consortium Japan (ACJ). Le service était soutenu par de nombreux acteurs du circuit : studios d’animation (Toei Animation, Sunrise, TMS Entertainment…), éditeurs (Kōdansha, Shueisha, Shōgakukan, Kadokawa…) et produits dérivés (Good Smile Company).

Même s’il visait plus spécifiquement les États-Unis, Daisuki ne cachait pas ses ambitions internationales. Le service proposait ainsi la diffusion en simulcast de nombreux animes japonais principalement sous-titrés en anglais, même si certaines séries bénéficiaient plus rarement de sous-titrage français ou allemand. Le service avait tenté de s’associer avec MyAnimeList, réseau social prisé par les otakus, avant de se faire devancer par Hulu et Crunchyroll.

Les mordus de japanimation auront donc jusqu’à la fin de l’été pour regarder entre autres One Punch Man, Tales of Zestiria: The X, God Eater, Blue Exorcist: Kyoto Saga, ainsi que les trois dernières séries Mobile Suit Gundam en date : Iron-blooded Orphans, Unicorn RE:0096 et The Origin (cette dernière étant pour l’instant exclusive à la plate-forme).


À lire : Mobile Suit Gundam repart à la conquête de l’Europe (interview avec Olivier Fallaix et Jean-Philippe Dubrulle)


Si la plupart de ces séries sont disponibles sur d’autres services chez nous – notamment Crunchyroll, ADN, Wakanim, voire Netflix et/ou Amazon Prime Video le cas de Dragon Ball Super fait exception. Bandai Namco tenant à sécuriser la diffusion exclusive de cette série, le simulcast continuera dans l’attente d’un éventuel accord avec un autre service.

About author

Animateur de HyperLink et Rédacteur-en-chef Pop Culture, spécialiste en univers virtuels et jukebox itinérant.
Related posts
À la uneSport

[INTERVIEW] Rhea Ripley, la catcheuse australienne qui conquiert WWE

À la uneBuzzInsolite

Elle confond son AirPod avec son médicament et enregistre un audio depuis son estomac

À la uneFrance

Nicolas Hulot : une enquête ouverte pour "viol et agression sexuelle"

À la uneMédias

C'était il y a 30 ans ... la naissance du Journal du hard sur Canal+

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux