Étudiant

Dans le BTP, c’est quoi un “économiste de la construction” ?

Le BTP est l’un des domaines d’activité qui emploi le plus d’individus en France, on en comptait plus d’1,1 million en 2017. Ce sont donc de multiples emplois qui s’offrent à vous. Parmi eux se trouve le poste d’économiste de construction. 

Si l’on ne pense pas directement à ce métier lorsqu’on évoque le BTP, le rôle d’économiste de la construction est pourtant essentiel lors d’une opération . Présent du début jusqu’à la fin de celui-ci, son rôle est de prévoir les dépenses à venir, prenant ainsi des décisions essentielles entre choix techniques, main d’œuvre et coûts de réalisation, mais aussi de faire de la prescription. Chaque opération est unique et il doit alors également anticiper économiquement les problèmes potentiels afin que le projet ne se retrouve pas coincé si ceux-ci arrivent. Il doit donc gérer d’une main de maître le budget. Si jusqu’ici le rôle d’économiste de la construction semble axé uniquement sur les chiffres, il a aussi un rôle relationnel et est un relais entre les différentes parties du projet et les clients. C’est donc ainsi qu’il va pouvoir déterminer le prix de revient d’un chantier. 

Avec un rôle comme celui-ci, les débouchés sont multiples pour les jeunes économistes de la construction. Ils peuvent ainsi autant travailler dans le domaine privé que public, dans différents secteurs : bureau d’étude en économie de la construction, cabinet d’architecte, collectivités locales, entreprise de bâtiment ou bien maître d’ouvrage privé ou public. La demande est forte à la sortie des formations et le salaire pour un jeune économiste de construction se situe entre 2000 et 3000 euros bruts par mois en fonction de son niveau d’études et du lieu, de la structure où il exercera. 

Les voies scolaires pour réaliser ce métier sont multiples, les niveaux d’études également : Bac STI2D, Bac pro, BTS, BUT, Licence professionnelle et Master. Si le métier d’économiste de la construction vous intéresse, il est conseillé de réaliser un Bac Pro en technicien du bâtiment, études et bâtiment ou bien un STI2D pour ensuite poursuivre avec un BTS en Management en Économie de la Construction (MEC). Il vous sera d’ailleurs possible de réaliser des stages ou alternances dans des entreprises lors de vos formations. Si vous le désirez, une suite est possible avec la réalisation de masters ou de diplômes d’ingénieur énergétique, génie civil, ingénierie de la construction, urbanisme et aménagement, bâtiment et travaux publics …

Si votre cursus scolaire ne ressemble pas à celui ci et que vous envisagez un changement professionnel dans votre vie, il est également possible de réaliser des formations diplômantes qui sont proposées par l’AFPA (Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes) ou les « Greta », les groupements d’établissements publics locaux.

“Découvrez le métier d’Économiste de la construction en vidéo juste ici :”

Et pour plus d’infos sur le métier d’économiste de la construction, rendez-vous sur le site concepteur d’avenirs !

Action pilotée et financée par Atlas, OPCO des services financiers et du conseil, selon des axes de coopération définis dans la convention signée avec le Ministère de l’Education Nationale et de la Jeunesse, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
About author

Journaliste
Related posts
ÉtudiantSport

Les Ovalies UniLaSalle 2024 se tiendront du 9 au 11 mai 2024

ÉtudiantVie Étudiante

Pourquoi c'est essentiel de maîtriser l'anglais en 2024 ?

ActualitéÉtudiantFrance

"Conjugaison être", "conjugaison avoir", ... : 5 conseils pour éviter les pièges

Étudiant

Le rôle crucial du traducteur juré dans les procédures légales : tout ce que vous devez savoir

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux