À la uneActualitéMédias

Gérald Darmanin veut supprimer la redevance télévisuelle

Invité à l’antenne de RMC, le ministre des Comptes publics a évoqué la possibilité d’une suppression de la redevance télévisuelle pour alléger les finances publiques.

Vendredi 29 mars, RMC recevait Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics, évoquait son souhait de supprimer la redevance télévisuelle. Cette proposition est actuellement en train d’être étudiée par le Premier ministre, Edouard Philippe, et le président de la République, Emmanuel Macron alors que le spectre d’une future suppression de la taxe habitation compliquerait l’imposition d’une seule taxe sur le secteur audiovisuel.

« Je l’ai proposé au président de la République et au Premier ministre. Nous aurons l’occasion de voir ce qu’ils décident, a dit le ministre sur RMC. Cela coûte cher d’adresser un impôt seul qui rapporte à peu près 120 euros. »

Pour Franck Riester, ministre de la Culture, invité à l’antenne de France Bleu Azur : “Si la question est de savoir si nous avons besoin d’un service public audiovisuel, la réponse est trois fois oui, a-t-il martelé. C’est un enjeu considérable en matière d’éducation, de culture, d’information et de lutte contre la désinformation. Et l’audiovisuel public peut relever ces défis avec force, qualité et efficacité. Il faut le financer. Un financement fort et pérenne et qui garantisse l’indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.

Qu’est-ce que la redevance télévisuelle ?

La redevance télévisuelle est une contribution à l’audiovisuel public payée par tous les contribuables imposables à la taxe d’habitation et disposant d’un logement équipé d’un téléviseur et d’un dispositif assimilé (matériel permettant de recevoir des images, sons, par voie électromagnétique). La contribution s’impose au foyer à hauteur d’une contribution par foyer fiscal, peu importe le nombre d’équipements audiovisuels et de résidences assujetties à la taxe d’habitation.

La redevance télévisuelle s’élève actuellement à 139 euros par an en métropole et 89 euros dans un département d’outre-mer.

Cette contribution permet de financer les chaînes de télé et de radio publiques. Ainsi, en 2017, la redevance télévisuelle permettait au secteur de l’audiovisuel public d’accumuler près de 3,2 milliards d’euros et de financer à 89 % du budget de Radio france et près de 82 % de France Télévisions.

Une proposition sujette à de vives critiques

Néanmoins, le projet n’est pas à l’abri des critiques. La CGT exprime clairement, par la voix de Marc Chauvelot, délégué du SNRT-CGT, syndicat des techniciens et administratifs de France TV, sa réticence à la suppression de la redevance télévisuelle : « cette annonce conduit à une mise à mort quasi définitive de l’audiovisuel public. Si vous sapez son modèle économique, c’est tout l’édifice qui va s’effondrer. On ne peut pas imaginer passer d’un financement dédié, comme la redevance, à une simple ligne budgétaire modifiable chaque année ».

Le délégué SNJ de France Télévisions, Serge Cimino, déclarait quant à lui : “ce n’est ni sérieux ni responsable. On ne peut annoncer cela sans parler des compensations. Soit on met vraiment sur la table le débat d’un financement pérenne, soit on continue de jouer au concours Lépine de la plus mauvaise idée. Je crains que tout cela ne soit fait que pour affaiblir l’audiovisuel public“.

La potentielle suppression de cette contribution par le gouvernement intervient comme un second coup asséné à l’audiovisuel public après le plan d’économies à hauteur de 190 millions d’euros économisés d’ici 2022. Ce sont déjà plus de mille postes supprimés à France Télévisions. Une nouvelle réforme de l’audiovisuel est actuellement en préparation ; elle sera présentée cet été.

A lire aussi : FactCheckEu : 19 médias européens s’allient dans la chasse aux fake-news

About author

Etudiante en bicursus Droit et Histoire - Sorbonne et Assas
Related posts
À la uneBrèvesPop & GeekSéries Tv

Stargirl : découvrez le premier teaser de la série

À la uneBrèvesMédias

Le Cas Pucine remporte La France a un incroyable talent

À la uneActualitéFootSport

Ligue des Champions : Lyon arrache la qualification

À la uneActualitéFranceSociété

Un rugissement solidaire pour le 2e jour de mobilisation

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux