À la uneActualitéFrance

De l’antisémitisme durant l’Acte VI, le mouvement s’essouffle

Samedi 22 décembre a eu lieu l’Acte VI du mouvement des gilets jaunes, une nouvelle journée de manifestation dans la France entière. Mais au vu du nombre en baisse de participants aux regroupements, on sent un certain essoufflement chez les gilets jaunes. De plus, des groupes plus radicaux les uns que les autres commencent à émerger des manifestations, notamment des mouvements racistes et antisémites.

Ce sont sur les marches du Sacré-Cœur qu’un groupe de gilets jaunes a décidé d’entonner le “chant de la quenelle” inventé par le l’humoriste raciste et antisémite Dieudonné.

 

Sur la ligne 4 du métro parisien, un incident grave a eu lieu autour de 23h. Alors qu’un groupe de gilets jaunes faisait le geste de la quenelle dans le métro, une vieille dame s’approche alors en leur expliquant qu’elle est juive et qu’elle a été déportée à Auschwitz. Les hommes se mettent alors à rire au nez de la vieille dame et l’insultent âprement. Enfin alors qu’elle retourne s’asseoir à sa place, un homme lui dit “les chambres à gaz n’ont jamais existé”.

 

Ces différents événements montrent que le mouvement perd sa raison d’être principale et devient un simple prétexte pour sortir et manifester pour tous les racistes, homophobes, misogynes et antisémites qui d’habitude restent cloîtrés chez eux par peur de représailles.

Related posts
À la uneActualité

“Marche des libertés” : Une manifestation contre l'extrême droite se tient aujourd’hui à Paris

À la uneActualité

Invalides : Quelle était cette fête géante et clandestine ?

À la uneFootSport

Euro 2020 : l'Italie bat facilement la Turquie

À la uneMédias

Malaise TV : Francis Lalanne secoué sur le plateau de TPMP

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux