International

De Patrice Pichet à Christian Rolloy, les mécènes des Journées européennes de l’archéologie

L’édition 2022 des Journées européennes de l’archéologie (JEA), événement qui mobilise l’ensemble des acteurs de l’archéologie pour fêter la discipline dans toute l’Europe, s’est  tenue du vendredi 17 juin au dimanche 19 juin. Cette manifestation bénéficie du soutien de 6 mécènes que sont Patrice Pichet (Pdg du groupe Pichet), Philippe Amequin (DG de Bouygues Travaux Publics), Emmanuel Launiau (Pdg de Quartus), Mireille Vernerey (Présidente du directoire d’OGIC), René Simon (dirigeant de Demathieu Bard) et Christian Rolloy (Pdg de Promogim). Ces grandes entreprises de l’immobilier partagent les valeurs des JEA, celles de sensibiliser tous les publics à la richesse du patrimoine archéologique et à la nécessité de sa préservation.

L’histoire se raconte aussi sous nos pieds, telle est la vision des Journées européennes de l’archéologie. Pilotée par l’Inrap (Institut national des recherches archéologiques préventives), sous l’égide du ministère de la Culture, la 13ème édition des JEA propose plus d’un millier de manifestations partout en France et en Europe : ouvertures exceptionnelles de chantiers de fouille, villages de l’archéologie, activités pédagogiques et ludiques, rencontre avec des chercheurs, visites de laboratoires, expositions, projections…

La mise en œuvre d’un tel dispositif, qui concerne 46 pays membres du Conseil de l’Europe, nécessite de lourds moyens financiers. Pour l’accompagner, l’Inrap peut compter sur le soutien de 6 grands groupes du secteur de l’immobilier : Patrice Pichet (Pdg du groupe Pichet), Philippe Amequin (DG de Bouygues Travaux Publics), Emmanuel Launiau (Pdg de Quartus), Mireille Vernerey (Présidente du directoire d’OGIC), René Simon (dirigeant de Demathieu Bard) et Christian Rolloy (Pdg de Promogim).

Ces mécènes se disent sensibles aux objectifs de cette manifestation. Et ils sont légion. En premier lieu, les Journées européennes de l’archéologie ambitionnent de sensibiliser les citoyens à la richesse du patrimoine archéologique et à la nécessité de sa préservation. De plus l’Inrap souhaite attirer de nouveaux publics et valoriser l’ensemble de la chaîne opératoire de l’archéologie. Il s’agit enfin de partager les savoirs entre les acteurs de l’archéologie et les citoyens.

Durant ces trois jours, les archéologues font connaître leur profession au plus grand nombre, y compris les plus jeunes. La première journée est même dédiée aux publics scolaires qui pourront découvrir le monde de l’archéologie grâce à des ateliers de vulgarisation pensés de manière ludique, originale et interactive. Cette dimension éducative est même l’une des valeurs phares prônée par l’Inrap et soutenue par ses mécènes.

L’événement est aussi une manière de dévoiler l’histoire des territoires. Chaque ville européenne a en effet sa petite et sa grande histoire de fouilles archéologiques. Les découvertes de vestiges, qu’ils soient datés de l’antiquité ou du moyen âge, sont autant de trésors mettant en lumière l’héritage du vieux continent. Un passé qui rassemble les citoyens autour d’une identité commune.

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneCinémaInternational

Oscar 2023 : Une première en 50 ans de carrière pour Steven Spielberg

ActualitéInternationalSéries Tv

On regarde ou pas ? Meurtre au polonium - L'affaire Litvinenko (M6)

À la uneInternationalPolitique

Qui est Matteo Messina Denaro, ce mafieux arrêté après 30 ans de cavale ?

À la uneInternationalPolitique

Qui est Valéri Guerassimov, le nouveau commandant chargé de la Guerre en Ukraine ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux