À la uneCinémaInternational

Décès de Dilip Kumar, le « roi de la tragédie » de Bollywood

L’un des plus grands acteurs indiens vient de s’éteindre aujourd’hui, à l’âge de 98 ans. Dilip Kumar était « le roi de la tragédie » du cinéma indien dans les années 1940 à 1960. Retour sur sa carrière d’artiste qui s’étend sur un demi-siècle. 

La mort de l’acteur a été annoncée par Faisal Farooqui, un ami de la famille. L’homme a tweeté sur le compte officiel du défunt « Le cœur lourd d’une profonde tristesse, j’annonce le décès de notre cher Dilip Saab, il y a quelques minutes ». 

Le Premier ministre de l’Inde a également fait part de sa grande peine et de sa reconnaissance envers cette « légende cinématographique ». Il fait l’éloge de la star indienne « il avait été doté d’un brio sans égal. Sa disparition est une perte pour notre monde culturel ».  

Issu d’une fratrie de douze enfants et destiné à reprendre l’affaire familiale

Dilip Kumar, de son vrai nom Mohammed Yusuf Sarwar Khan, naquit le 11 décembre 1922 dans une famille de douze enfants. La famille d’origine afghane vit à Peshawar, une ville situé nord du Pakistan, qui faisait partie de l’Inde britannique. 

Alors que son père, marchand de fruits, lui demande de reprendre l’affaire familiale, Mohammed refuse pour suivre ses rêves. Le jeune homme tourne en 1944 dans son premier film, Jwar Bhata, après avoir été repéré par l’actrice Devika Rani. Ce n’est pas un grand succès pour le jeune débutant, car son rôle passe inaperçu. 

Son rôle dans « Mughal-e-Azam », l’un des plus grands succès du cinéma indien 

Le film Mughal-E-Azam sorti en 1960, est incontestablement l’un des plus grands succès du cinéma indien. Le film raconte l’histoire d’un amour impossible entre Salim, le prince héritier du trône de Moghol et Anarkali, une esclave et danseuse à la cour. 

On retrouve donc Dilip Kumar dans le personnage du prince Salim, qui fut l’une de ses plus belles performances au cinéma. 

Une carrière international manquée ? 

Le réalisateur, producteur, scénariste et monteur britannique, David Lean, avait proposé un rôle à Dilip Kumar. Ce dernier a néanmoins refusé d’incarner le Chérif Ali dans Lawrence d’Arabie, rapporte France info.

Il s’agissait pour l’acteur d’une opportunité d’entamer une carrière mondiale, mais la quête de succès n’était pas sa première motivation. L’acteur fit également une pause pendant quatre ans, en ne tournant dans aucun film. 

Cela n’a pas empêché à Dilip Kumar de jouer au long de sa carrière dans une soixantaine de films. L’homme est reconnu comme une superstar de Bollywood et un héros, un « roi de la tragédie » pour ses nombreux rôles tragique.

À lire aussi : Paris : stationnement payant pour les deux-roues

About author

Journaliste et étudiante à l'École d'Histoire de La Sorbonne.
Related posts
À la uneActualitéPolitique

5 éléments pour comprendre ... la crise des sous-marins

À la uneSéries Tv

Lancement du tournage de La Flamme saison 2

À la uneCinéma

Halloween Kills : une dernière bande annonce efficace

À la uneActualitéCinémaInsolite

Un Français regarde Kaamelott 203 fois et bat le record du monde de visionnage d'un film

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux