À la uneActualitéEconomieFrance

Déficit publique de la France : le gouvernement rate son objectif

Le chômage. Les municipales. Et maintenant, le déficit public ! Le gouvernement accumule les mauvaises nouvelles. C’est au tour de l’Insee de dévoiler ses chiffres pour l’année 2013.

Encore une mauvaise nouvelle pour François Hollande et son gouvernement ! Le déficit public de la France a atteint 4,3% du PIB en 2013 (Produit Intérieur Brut), selon les chiffres dévoilés, lundi 31 mars par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques). L’objectif annoncé du gouvernement d’atteindre les 4,1% n’est donc pas réussi. Les chiffres de l’année 2013 sont légèrement mieux que ceux de 2012. Le déficit public s’élevait alors à 4,9%. Le gouvernement s’est engagé auprès de Bruxelles à réduire le déficit public sous la barre des 3% du PIB d’ici 2015. Le déficit public regroupe les soldes des comptes de l’État, des collectivités locales et des administrations de sécurités sociales.

Dans son rapport, l’Insee montre que la dette publique a atteint 93,5% du PIB en 2013, soit 1,925 milliard d’euros à la fin de l’année. Le gouvernement voulait atteindre les 93,4%.

“Le contexte économique s’améliore graduellement”

Les élections municipales ont affaibli la gauche, et donc le gouvernement. Le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici et le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve ont quand même souligné des améliorations. Dans un communiqué, les deux hommes ont estimé que “le redressement des comptes publics, engagé depuis 2012, se poursuit dans un contexte économique qui s’améliore graduellement.” Pour eux, “la diminution régulière et significative du déficit démontre que la gestion responsable des finances publiques par le gouvernement a produit des résultats.” Ils ont ajouté “qu’au total, le déficit public nominal a été réduit de près de 1 point de PIB en deux ans”.

Dans son rapport, l’Insee explique aussi que le taux des prélèvements obligatoires a augmenté. De 45% en 2012, il a atteint 45,9% en 2013. Selon l’Institut, cette augmentation est liée à la hausse de 3,7% des impôts.

Point positif quand même : le pouvoir d’achat des ménages est reparti à la hausse en 2013 (+0,3%).

Geoffrey Charpille

Related posts
À la uneCultureSociétéSortiesSpectacles

Le retour de « 12 hommes en colère » au Théâtre Hébertot : le public vote favorablement

À la uneBrèvesSéries Tv

Astrid et Raphaëlle : France 2 lance le tournage de la saison 1

À la uneActualitéBrèvesNumérique

Objets connectés : Près de 105 millions d’attaques en 2019

À la uneFrancePolitique

Les Verts : enfin un exploit aux municipales ?

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux