Sport

Des millions de personnes ont regardé le Canada se qualifier pour la Coupe du monde

Le match de qualification qui a métamorphosé le Canada

C’est la toute première fois en 36 ans (depuis 1986) et tous les afficionados de football qui ont assisté à ce match du 27 mars 2022 ne sont pas prêts de l’oublier!

Le Canada se qualifie par une victoire écrasante et sans appel de 4 à 0, ! contre les Reggae Boyz jamaïcains, devant 30.000 fans au BMO Field de Toronto, ce qui constitue un record d’audience sur ce type de compétitions.

Mais surtout des millions de téléspectateurs ont assisté à leur exploit, à travers les écrans grands et petits du monde! L’attitude du pays tout entier a changé et cela comptera énormément pour les prochaines étapes, qui sait, vers un posssible triomphe, à tout le moins une place de premier choix en Coupe du Monde

La digne ovation d’une Nation de Football

Un stade en liesse s’est déversé dans les rues de la capitale de l’Ontario, porté par une euphorie surréaliste, exultant et surtout redécouvrant que tous les espoirs sont à présent permis pour s’illustrer à Doha comme une équipe qui compte vraiment dans le concert des grands pays du football ! 

La ferveur des supporteurs canadiens est sans commune mesure avec un passé récent et la nation toute entière se mobilise pour son équipe.  

Même s’ils demeurent des outsiders pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar, leur cote ne cesse de grimper pour se situer parmi les équipes susceptibles de créer la surprise. Mais, de la façon dont on l’a vu se qualifier, comment ne pas comprendre que ce n’était là qu’un échantillon de ses énormes talents encore inexploitées, qui ne demandent qu’à éclore au fil des tournois parmi les grands de la Coupe du Monde?   

La foi indéfectible de son entraîneur transporte l’équipe 

En quatre vingt dix minutes de jeu, soudain, le Canada s’est levé pour devenir la “Nation du Football” qu’elle n’aurait jamais cessé d’être, selon ce que souligne l’entraîneur britannique, John Herdman. Depuis qu’il a pris les rênes du 11 canadien en 2018, celui-ci n’a jamais cessé de croire en son équipe, ni de clamer à qui n’acceptait pas de l’entendre, qu’elle se qualifierait pour la coupe du Monde. A présent que l’histoire lui donne raison, il escompte bien exploiter cette flamme partagée pour porter l’équipe vers des sommets pour les 30 prochaines années!  

Tout ne tient pas qu’au “mirage” passager d’un match éclair, puisque la FIFA, à l’issue de cet exploit, a versé 15 millions de dollars en faveur de l’équipe, qui ne tournait que sur un budget annuel assuré par le gouvernement fédéral, de 4 millions seulement : un coup de pouce qui devrait se faire sentir à tous les niveaux du sport national pour en réchapper le fond comme la forme!  

Le cercle vertueux de la qualification

La seule participation à la coupe du monde, avec une probabilité certaine de récidiver le geste à plusieurs reprises, devrait générer d’autres millions de dollars. Ensuite se présentent les sponsors qui redoutent l’expérience galvanisante du jeu collectif et ainsi de suite.  

L’équipe s’est découverte une cohésion d’équipe très constructive, capable de percer les défenses adverses par vagues déferlantes, venant marquer successivement. Déjà les observateurs avertis considèrent l’attaque et la défense canadienne comme la meilleure, sans comparaison possible, de la Confédération de Football des Amériques du Nord, Centrale, du Sud et des Caraïbes (Concacaf), lui attribuant la courbe d’une une ascension en flèche. Le talent individuel de joueurs de tout premier plan, souvent présents dans les meilleures équipes européennes, comme le Bayern de Munich, était reconnu, mais les résultats n’étaient pas au rendez vous. Le doute s’était insinué, après de nombreux obstacles ou revers et il manquait l’essentiel de ce que ce groupe d’hommes a maintenant rencontré : la foi! A présent, le mental s’est forgé pour les prochaines rencontres au sommet et plus rien ne paraît impossible!  

A chaque Coupe du Monde un outsider présumé se distingue au-dessus du lot et joue sa chance tant qu’une victoire lui semble à portée. La participation et l’enthousiasme du public à chacune de ses performances ne fait que le transporter vers de nouveaux triomphes. L’adversaire potentiel le prend en compte et commence à redouter la surprise au cours de la confrontation, assurant une confiance en soi quasiment imparable aux nouveaux magiciens du stade.  

Comme dans l’alignement des planètes, tous les éléments semblent s’enchaîner tour à tour pour entraîner l’équipe canadienne vers le feu d’artifice, un soir de finale à Doha!? Que sera sera

About author

Informer, décrypter, divertir
Related posts
À la uneSportTennis

Comment se déroule les qualifications à Roland-Garros ?

À la uneFootFranceSport

Qui est Seko Fofana, le meilleur joueur africain de Ligue 1 ?

À la uneSport

IndyCar - Premier podium de la saison pour Simon Pagenaud à Indianapolis : ''Une opportunité en or''

À la uneSport

WWE - Tout savoir sur Clash at the Castle, le Premium Live Event à Cardiff le 3 septembre

Retrouvez VL. sur les réseaux sociaux